X

Dernières Infos

Israël réduit la zone de pêche de Gaza en représailles aux manifestations

AFP
06/10/2018

Le ministre israélien de la Défense Avigdor Lieberman a ordonné samedi la réduction de la zone de pêche de Gaza, en représailles aux récents affrontements le long de la barrière entre ce territoire palestinien et Israël. La zone de pêche accessible aux Palestiniens de Gaza sera réduite à 6 milles marins (11 km), contre 9 milles actuellement (16,5 km), a indiqué un communiqué du bureau de M. Lieberman, sans préciser à partir de quand cette réduction serait effective. Le contrôle de l'étendue des zones de pêche de la bande de Gaza fait partie du blocus économique imposé par Israël à l'enclave palestinienne depuis plus d'une décennie.

Le communiqué précise que cette décision intervient après les violents incidents de vendredi le long de la barrière de sécurité entre Israël et la bande de Gaza, durant lesquels trois Palestiniens ont été tués par des tirs israéliens, et 376 autres blessés, dont 126 par balles, selon le ministère de la Santé à Gaza.

L'armée israélienne a rapporté qu'environ 20.000 Palestiniens ont manifesté vendredi, faisant état de jets de grenades, d'engins explosifs et de pierres vers ses soldats postés derrière la barrière de plusieurs mètres de haut séparant Israël de l'enclave palestinienne. Cette protestation est la dernière en date d'une mobilisation en cours depuis plusieurs mois dans le territoire palestinien.

Le ministre de la Défense avait lancé jeudi, à la veille des rassemblements, un avertissement au Hamas, le mouvement islamiste au pouvoir à Gaza, laissant entendre qu'Israël allait durcir ses représailles contre les manifestations après la fin de la période des fêtes juives, qui se sont achevées en début de semaine. "Nous avons passé la période des fêtes exactement comme nous l'avions prévu, sans embrasement (de la situation) et en faisant payer le prix fort aux émeutiers le long de la frontière avec Gaza", avait-il écrit dans un tweet. "La fin des fêtes est arrivée. Je dis aux dirigeants du Hamas: 'Prenez cela en compte'", avait-il ajouté.

Israël et le Hamas se sont livrés trois guerres depuis 2008 dans la bande de Gaza et un regain de tensions au cours des derniers mois fait redouter un nouveau conflit. Au moins 198 Palestiniens ont été tués et un soldat israélien est mort depuis le début de la mobilisation, le 30 mars, contre le blocus israélien. Les manifestants réclament aussi le droit au retour des Palestiniens sur les terres dont ils ont été chassés ou qu'ils ont fuies à la création d'Israël en 1948.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Affaire des tunnels : en attendant le rapport de la Finul...

Un peu plus de Médéa AZOURI

Maman a (rarement) tort

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué