Sécurité

Le syndicat des hôpitaux dénonce les agressions répétées contre ses établissements

Le syndicat des propriétaires des hôpitaux privés au Liban a dénoncé hier l’agression perpétrée contre l’hôpital du Sacré-Cœur, à Baabda, dans la nuit de samedi à dimanche. Le syndicat a rappelé que ces agressions sont récurrentes et visent « les hôpitaux, les médecins, le corps infirmier et les employés ». Dans un communiqué, il a réitéré son appel au ministre de la Justice, Salim Jreissati, et aux forces de sécurité, invités à « prendre des mesures dissuasives, arrêter et sanctionner les agresseurs ».

Le syndicat a également appelé les forces de sécurité à « assurer la sécurité nécessaire aux établissements hospitaliers » et à « répondre rapidement à leurs appels en cas d’agression, d’autant que les accidents qui surviennent dans ces établissements ont montré que l’autoprotection n’est plus suffisante pour garantir la sécurité des patients et des équipes de l’hôpital ».


Le syndicat des propriétaires des hôpitaux privés au Liban a dénoncé hier l’agression perpétrée contre l’hôpital du Sacré-Cœur, à Baabda, dans la nuit de samedi à dimanche. Le syndicat a rappelé que ces agressions sont récurrentes et visent « les hôpitaux, les médecins, le corps infirmier et les employés ». Dans un communiqué, il a réitéré son appel au...

commentaires (0)

Commentaires (0)