X

Liban

Affaire de Lassa : Souhaid met en garde contre un compromis qui dépossédera l’Église de ses biens

Affaire de Lassa
OLJ
13/09/2018

Le président du Rassemblement de Saydet el-Jabal et ancien député de Jbeil, Farès Souhaid, a mis en garde contre un compromis concocté en dehors du cadre de la loi, pour régler le problème des empiètements illégaux sur les terrains de l’Église maronite à Lassa, dans le jurd de Jbeil.

Au cours d’une conférence de presse qu’il a tenue mardi en sa résidence à Qartaba, M. Souhaid a évoqué le problème en se fondant sur ce qui avait été annoncé par Dimane au terme d’un entretien du patriarche maronite, Mgr Béchara Raï, avec une délégation de députés de Kesrouan-Jbeil, le 31 août dernier. Le responsable de l’information du siège patriarcal, Walid Ghayad, avait ce jour-là expliqué dans un communiqué, dont il a donné lecture, que la conversation avait porté entre autres sur l’affaire des « terrains contestés » à Lassa, et que celle-ci est actuellement « aux mains du Conseil supérieur chiite qui œuvre pour la régler ». Deux phrases jugées « inquiétantes » par Farès Souhaid en raison de leurs implications juridiques.

L’ancien député a indirectement reproché à l’Église maronite d’évoquer ses propres terrains, dans son propre communiqué, comme faisant l’objet d’une contestation (avec les habitants chiites de la région). « Sur les deux plans pratique et légal, la propriété des terrains à Lassa n’est pas contestée. Les terrains appartiennent aux wakfs maronites. Ils ont fait l’objet de trois genres d’empiètements fonciers sauvages : des habitants de la région ont construit sur des terres appartenant à l’Église, d’autres les cultivent et d’autres y ont aménagé des cimetières. L’appellation “terrains contestés” est inopportune, et l’Église devrait employer le qualificatif approprié », a fait remarquer M. Souhaid.

Il a jugé tout aussi inopportun le recours de l’Église maronite à une autorité non officielle pour régler cette affaire. « Avec tout le respect que je dois à toute intercession pour résoudre le problème qui se pose, surtout si elle est menée par une partie aussi noble que le Conseil supérieur chiite, il est nécessaire d’admettre que le fait de confier cette affaire à une autorité autre que l’État, représenté dans ce cas par la justice, constitue une erreur monumentale qui peut avoir des conséquences désastreuses que toute personne soucieuse de l’ordre public et de la coexistence peut imaginer », a-t-il commenté. « Depuis quand l’Église maronite a-t-elle recours en vue d’un arbitrage à d’autres que l’État et la justice, alors qu’elle avait contribué à la création de l’entité libanaise ? » s’est-il interrogé.

M. Souhaid s’est dit d’autant plus inquiet que « la rumeur court que le compromis tourne autour d’un don de 400 000 mètres carrés qui font l’objet d’empiètements fonciers aux contrevenants, sous prétexte du fait accompli en contrepartie d’une facilitation des travaux de cadastre à Lassa, ce qui permettra à l’Église de préserver ce qui reste de ses terres, soit près de 5 millions de mètres carrés ».

S’il estime qu’ « à première vue, la solution semble acceptable », l’ancien député exprime son opposition à un don des terrains à des contrevenants, partant du principe que cette initiative pourra constituer un précédent et que l’Église « est en droit de louer un terrain qui lui appartient, mais n’a pas le droit de le vendre ou d’en faire don ».

À la une

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

gaby sioufi

LUI TOURNER L'AUTRE JOUE !
mais pour les maronites du Liban, ce sera bientot leur tourner beaucoup plus que ca,
pour le Liban , tout le LIban ? je prefere n'en rien dire.

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

POURQUOI COMPROMIS ET NON JUSTICE ? LA FAIBLESSE MESSIEURS A BKERKE EST MAUVAISE CAR ELLE OUVRE LES APPETITS ! AUJOURD,HUI LASSA ET DEMAIN AILLEURS...

George Khoury

ahahaha l'eglise maronite va se faire rouler dans la farine, comme geagea s'est fait rouler par aoun...

ca s'appelle la nego a l'iranienne, je te fais croire que je suis pret a changer et apres avoir obtenu ce que je veux, je retourne ma veste et te dis: decoction=breuvage=carrelage de mer=va pleurer chez maman

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Larijani dans une discussion informelle : Les Américains ont commis une erreur stratégique en tuant Soleimani

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'OLJ vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants