Dernières Infos

Cinq morts dans une attaque à la voiture piégée au nord de Bagdad

AFP
12/09/2018

Une attaque jihadiste à la voiture piégée a fait mercredi cinq morts et une trentaine de blessés dans un restaurant en bordure d'un important axe routier au nord de Bagdad, ont indiqué des sources médicales et au sein des services de sécurité.

"Un pick-up garé par des jihadistes du groupe Etat islamique (EI) a explosé dans la zone d'al-Hajjaj, au nord de Tikrit", ville distante de 175 km de Bagdad, a indiqué un officier de police à l'AFP, sous le couvert de l'anonymat. "Cinq personnes ont été tuées et 32 blessées", a-t-il poursuivi.

Cette attaque survenue à l'heure du déjeuner a visé "un restaurant où étaient installés des voyageurs se rendant de Bagdad à Dohouk", au Kurdistan irakien (nord), a-t-il précisé.

Des femmes et des enfants figurent parmi la trentaine de blessés, ont précisé des sources médicales, qui ont confirmé la mort de cinq personnes.

Ce restaurant avait déjà subi au printemps une attaque menée par deux kamikazes de l'EI, a affirmé l'officier de police.

Lundi, également au nord de Tikrit, les forces de sécurité irakiennes avaient annoncé avoir abattu 13 jihadistes lors d'une vaste opération, terrestre et aérienne, contre les poches jihadistes qui subsistent dans les zones montagneuses et désertiques d'Irak.

Si Bagdad a déclaré en décembre la "victoire" sur l'EI, des cellules clandestines continuent de mener des attaques.

Ces derniers jours, plusieurs violences meurtrières ont eu lieu dans le pays. Mardi, un kamikaze a tué un membre des forces de sécurité et blessé quatre autres dans la province d'al-Anbar, dans l'ouest désertique du pays, selon un responsable de la sécurité.

La veille, des jihadistes avaient "décapité quatre personnes, dont deux peshmergas (combattants kurdes) en permission, à Khanaqin", dans la province de Diyala (est), selon un responsable politique kurde de la localité mixte.

"Les jihadistes de l'EI avaient enlevé six personnes: deux ont été libérées et quatre autres décapitées", avait-il indiqué à l'AFP sous le couvert de l'anonymat.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué