Dernières Infos

Yémen: Washington "certifie" que Riyad prend des mesures pour épargner les civils

AFP
12/09/2018

 Les Etats-Unis ont "certifié" au Congrès américain que l'Arabie saoudite et les Emirats arabes unis, alliés de Washington, prenaient des "mesures manifestes pour réduire le risque" contre les civils lors de leur intervention au Yémen, a annoncé mercredi le secrétaire d'Etat américain Mike Pompeo.

Une loi américaine imposait à l'administration de Donald Trump une telle certification si elle entend maintenir inchangé son soutien logistique à l'Arabie saoudite et aux Emirats dans leur combat contre les rebelles houthis au Yémen, alliés de l'Iran, bête noire de Washington.

En cas de non-certification, les Etats-Unis n'auraient notamment plus été autorisés à ravitailler les avions saoudiens.

Conformément à cette loi, "j'ai certifié hier au Congrès que les gouvernements d'Arabie saoudite et des Emirats arabes unis prennent des mesures manifestes pour réduire le risque contre les civils et les infrastructures civiles dans le cadre de leurs opérations militaires", a déclaré Mike Pompeo dans un communiqué.

Saluant cette décision, le ministre américain de la Défense Jim Mattis a estimé, dans un communiqué distinct, que ces "efforts pour réduire le risque de victimes civiles" étaient illustré par le soutien de Riyad et Abou Dhabi aux "efforts menés par l'ONU" pour "mettre fin à la guerre civile au Yémen".

"L'administration Trump a dit clairement que mettre fin au conflit au Yémen était une priorité de sécurité nationale", a ajouté Mike Pompeo. "Nous allons continuer à travailler étroitement avec la coalition menée par les Saoudiens pour faire en sorte que l'Arabie saoudite et les Emirats arabes unis continuent de soutenir les efforts de l'ONU pour mettre fin à la guerre civile au Yémen, permettent un accès sans entraves à l'arrivée de soutien commercial et humanitaire par autant de voies que possible, et prennent des mesures qui atténuent l'impact du conflit sur les civils", a insisté le chef de la diplomatie américaine.

Les Etats-Unis avaient assuré fin août prendre "au sérieux" un rapport d'enquête de l'ONU qui fait état de possibles "crimes de guerre" commis par toutes les parties prenantes au conflit au Yémen, mettant particulièrement en cause la coalition menée par Riyad.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Janvier 2016-novembre 2018 : tourner les pages de la guerre...

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué