Dernières Infos

Abus sur mineurs: les présidents des conférences épiscopales convoqués au Vatican

AFP
12/09/2018

Le pape François a convoqué pour février 2019 une réunion au Vatican de tous les présidents des conférences épiscopales dans le monde, pour aborder le thème de "la protection des mineurs", a annoncé mercredi le Saint-Siège. Selon un communiqué du "C9" -le conseil de cardinaux qui aide le pape François à réformer le Vatican - cette réunion aura lieu du 21 au 24 février 2019 au Vatican.

Une porte-parole du Saint-Siège, qui présentait mercredi les résultats de la réunion de trois jours du "C9", n'a évoqué aucun changement immédiat dans la composition de ce conseil.

Lundi, dans un communiqué inhabituel, le "C9" avait évoqué une réflexion sur la structure et la composition du conseil mis en place par François peu après son élection au printemps 2013, invoquant "l'âge avancé de certains membres". Mais tous les yeux sont tournés en direction du Chilien Francisco Javier Errazuriz, 85 ans, accusé d'avoir fait la sourde oreille face aux victimes de pédophilie dans son pays, et l'Australien George Pell, 77 ans, qui fait face à des poursuites pour agressions sexuelles anciennes contre des enfants.

Le pape François a récemment accepté aussi la démission de Mgr Juan José Pineda, évêque auxiliaire de Tegucigalpa, la capitale du Honduras, dont le nom est impliqué dans diverses affaires à caractère sexuel. Or Mgr Pineda était considéré comme le bras droit du cardinal hondurien Oscar Maradiaga, qui est à la tête du "C9".

Tous les membres actuels du conseil ont "à leur agenda" la date de la prochaine réunion, prévue du 10 au 12 décembre, a déclaré la porte-parole du Vatican. La porte-parole du Saint-Siège n'a pas non plus donné de précisions sur la date à laquelle le Vatican pourrait apporter des "éclaircissements" sur des attaques virulentes contre le pape publiées en août par un ancien ambassadeur auprès du Saint-Siège, Carlo Maria Vigano.

Dans une lettre, suivie d'entretiens dans des médias catholiques conservateurs, le prélat accuse le pape d'avoir sciemment couvert pendant cinq ans le cardinal américain Theodore McCarrick, pourtant soupçonné d'agressions sexuelles sur des séminaristes et des prêtres.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué