Dernières Infos

Affaire Skripal: le Kremlin juge "inadmissible" d'accuser le pouvoir russe

AFP
06/09/2018

Le Kremlin a jugé jeudi "inadmissible" d'accuser le pouvoir russe d'être responsable de l'empoisonnement en mars à Salisbury, en Angleterre, de l'ex-agent double russe Sergueï Skripal et de sa fille Ioulia, dont Londres a nommément tenu Vladimir Poutine pour responsable.

"De quelconques accusations visant le pouvoir russe sont pour nous inadmissibles", a déclaré à la presse le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov. "Ni les hautes autorités de la Russie, ni les responsables d'un niveau moins important (...) n'ont quoi que ce soit à voir avec ce qui s'est passé à Salisbury", a-t-il souligné.

Londres a nommément tenu jeudi le président russe Vladimir Poutine pour responsable de l'empoisonnement de Sergueï Skripal et de sa fille Ioulia. La veille, la Première ministre britannique Theresa May avait affirmé devant le Parlement que l'attaque avait été perpétrée par deux "officiers" du renseignement militaire russe (GRU).

"Nous l'avons déclaré à plusieurs reprises et nous pouvons le confirmer une fois de plus: la Russie n'a jamais eu et n'a rien à voir avec les évènements à Salisbury. La Russie n'y est nullement impliquée", a insisté M. Peskov.

La police britannique a annoncé mercredi avoir lancé des mandats d'arrêt contre deux ressortissants russes, soupçonnés d'être liés à l'empoisonnement, et diffusé leurs photos.

"Pour vérifier leurs identités, pour avoir un fondement juridique de le faire, nous avons besoin d'une demande officielle de la partie britannique", a rappelé de son côté Dmitri Peskov. "Des déclarations devant le parlement ne remplacent pas et ne peuvent pas remplacer cette demande".

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.