Liban

Conférence de Gemayel à New Delhi

L’ancien président de la République Amine Gemayel a quitté Beyrouth hier à destination de New Delhi en réponse à une invitation du Centre d’étude défensive de la capitale indienne pour une conférence sur les dynamiques régionales en mutation en Asie de l’Ouest et en Afrique du Nord. Dans son intervention, M. Gemayel a évoqué la polarisation dans la région en deux axes régionaux, autour de l’Arabie saoudite et de l’Iran, dans le cadre de deux camps internationaux, celui des États-Unis et celui de la Russie, à l’heure où Washington a fait acte de repli et Moscou et Ankara acte de présence active, selon lui. L’ancien chef du parti Kataëb a également évoqué le phénomène de l’émergence et de la chute de l’État islamique, ainsi que l’effondrement des régimes en Irak, en Syrie, en Libye et au Yémen. Il a enfin appelé, afin de mettre un terme définitif aux guerres et au terrorisme, à la discussion d’une feuille de route opérationnelle fondée sur la préservation de l’équilibre dans cette région, ainsi que sur la mise en place d’un dialogue au plan sécuritaire et d’une initiative de développement à l’échelle du monde arabe pour une bonne gouvernance et une culture d’ouverture. Le modèle libanais fondé sur le pluralisme et l’équilibre pourrait servir de modèle, a-t-il souligné.


L’ancien président de la République Amine Gemayel a quitté Beyrouth hier à destination de New Delhi en réponse à une invitation du Centre d’étude défensive de la capitale indienne pour une conférence sur les dynamiques régionales en mutation en Asie de l’Ouest et en Afrique du Nord. Dans son intervention, M. Gemayel a évoqué la polarisation dans la région en deux axes...

commentaires (1)

"Le modèle libanais fondé sur le pluralisme et l’équilibre pourrait servir de modèle, a-t-il souligné." Oui, surtout lorsqu'il s'agit de former un gouvernement! LOOOOL

Georges MELKI

17 h 03, le 06 septembre 2018

Tous les commentaires

Commentaires (1)

  • "Le modèle libanais fondé sur le pluralisme et l’équilibre pourrait servir de modèle, a-t-il souligné." Oui, surtout lorsqu'il s'agit de former un gouvernement! LOOOOL

    Georges MELKI

    17 h 03, le 06 septembre 2018