Moyen Orient et Monde

Plus de 1 800 familles déplacées par les combats près de Tripoli

Libye
OLJ
05/09/2018

Plus de 1 800 familles ont été déplacées par les combats opposant depuis le 27 août des milices rivales près de Tripoli, a indiqué le gouvernement d’union nationale (GNA) reconnu par la communauté internationale. Après une pause de quelques heures, les combats ont repris hier en fin de matinée, au sud de la capitale libyenne, peu avant la tenue d’une réunion sous l’égide de l’ONU, à laquelle ont été invitées « toutes les parties concernées ». Une porte-parole de la mission de l’ONU en Libye (Manul), Sausan Ghosheh, a confirmé la tenue de cette réunion, sans donner plus de détails sur les participants ou le lieu de ces pourparlers fermés à la presse, selon elle. La tâche de la Manul s’annonce ardue compte tenu du nombre de belligérants impliqués dans des combats qui ont fait au moins 50 morts et 138 blessés, selon un dernier bilan officiel arrêté lundi soir. Les combats ont provoqué le déplacement de 1 825 familles qui se sont réfugiées dans des villes voisines ou dans d’autres quartiers plus sûrs, dans la capitale libyenne, selon le ministère des Affaires des déplacés dépendant du GNA. Un tiers des familles coincées dans les combats ont refusé de quitter leurs maisons par crainte d’actes de pillage et de vols. Une grande partie des familles restées sur place ont un besoin urgent de nourriture et d’eau, selon un rapport de ce ministère. Le rapport s’attend à une nouvelle vague de déplacés si les combats se rapprochent du centre de la capitale. Les combats opposent des groupes venus de Tarhouna et Misrata (Ouest) à des groupes armés tripolitains théoriquement sous l’autorité du GNA.


À la une

Retour à la page "Moyen Orient et Monde"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Pas de guerre israélienne contre le Liban, mais les options régionales restent ouvertes, selon Nasrallah

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.