X

Économie

Zahlé : Abi Khalil annonce qu’EDL fournira de l’électricité 24h/24, des députés de la ville s’insurgent

Énergie
OLJ
27/08/2018

Le ministre sortant de l’Énergie, César Abi Khalil (Courant patriotique libre, aouniste), a annoncé samedi aux habitants de Zahlé que son ministère avait préparé un plan permettant d’assurer l’électricité 24 heures sur 24 dans cette ville de la Békaa, à prix réduits, provoquant l’indignation de plusieurs responsables zahliotes.

Cette annonce survient alors qu’une polémique oppose actuellement plusieurs députés aounistes au président du conseil d’administration d’Électricité de Zahlé, une société privée qui a obtenu dans les années 1920 la concession pour produire et distribuer de l’électricité. La concession expire à la fin de l’année et doit en principe revenir dans le giron d’EDL. Le ministère de l’Énergie n’envisage pas de prolonger ou de renouveler cette concession.

« Le ministère de l’Énergie a préparé un plan pour l’électricité de Zahlé, prévoyant que la ville restera approvisionnée 24 heures sur 24, à des tarifs réduits », a déclaré M. Abi Khalil lors d’une rencontre organisée par le CPL. Il a assuré que ce plan « ne constitue pas une vengeance » (contre le président d’EDZ, Assaad Nakad), mais a pour seul objectif de « fournir un service aux Zahliotes et réduire les coûts de l’électricité ».

Dans le courant du mois de juillet, M. Nakad avait été accusé par trois députés de la Békaa, Michel Daher et Salim Aoun, du bloc aouniste, ainsi que César Maalouf, des Forces libanaises, de gonfler les prix d’approvisionnement en courant électrique. Réagissant à la plainte des trois députés, le ministère de l’Économie et du Commerce avait ensuite affirmé dans un rapport d’audit que les tarifs pratiqués par EDZ étaient réglementaires malgré le fait que la société soit en porte-à-faux vis-à-vis de la loi en produisant du courant pendant les heures de panne.

César Abi Khalil a par ailleurs expliqué les mécanismes mis en place par le ministère de l’Énergie pour assurer 750 MW d’électricité, c’est-à-dire 7 heures de courant par jour, regrettant toutefois que, « selon une étude réalisée par le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD), les réfugiés syriens consommeront cinq heures de cet approvisionnement ».

La décision aux Zahliotes ?

Le député Georges Okais, membre du groupe parlementaire des Forces libanaises, a réagi aux propos de M. Abi Khalil, rétorquant que ce n’est pas à lui « de décider de ce qui va se passer à Zahlé ». « Les Zahliotes ont toujours pris leurs propres décisions, a-t-il affirmé. Si les Zahliotes veulent de votre électricité, celle-ci illuminera Zahlé. Mais s’ils n’en veulent pas, ce sera EDZ qui illuminera la ville. »

De son côté, l’ancien député Kataëb de Zahlé Élie Marouni a qualifié l’annonce de M. Abi Khalil d’« hérésie », l’invitant à « laisser les habitants de Zahlé décider de la solution qui leur convient et en tirer de la fierté », et à « se concentrer sur des régions qui sont en manque de courant ».

Le bloc aouniste a finalement réagi à ces indignations. « Pourquoi refusez-vous que les habitants de Zahlé paient l’électricité moins cher ? » s’est interrogé le député Michel Daher dans un communiqué publié hier, regrettant les « surenchères » de M. Okais à ce sujet.

En 2015, face à l’incapacité d’Électricité du Liban (EDL) à fournir du courant 24 heures sur 24, EDZ avait repris la production de courant de façon illégale, en louant des générateurs déployant une puissance d’environ 50 mégawatts (MW) pour fournir de l’électricité à ses 200 000 abonnés pendant les pannes. EDZ a ainsi réussi à se substituer aux exploitants de générateurs privés (illégaux mais tolérés) en distribuant et facturant à un tarif unique l’électricité subventionnée achetée à EDL, ainsi que celle produite par ses générateurs (dont le coût de production évolue en fonction des cours du carburant).

À la une

Retour à la page "Économie"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Commentaire de Anthony SAMRANI

Apprendre à vivre sans les Américains

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants