Syrie

Moscou accuse les rebelles de vouloir utiliser des armes chimiques à Idleb

Selon la Russie, Hayat Tahrir al-Sham envoyé "huit réservoirs de chlore" dans la ville de Jisr al-Shughur pour y "monter" une attaque, et ceux-ci ont ensuite été transportés vers un village à huit kilomètres de là.


Des civils au point de passage d'Abou Douhour, à Idleb, le 20 août 2018. AFP / George OURFALIAN

La Russie a accusé samedi les rebelles syriens de préparer une attaque chimique dans la province d'Idleb pour pouvoir ensuite en accuser le régime de Damas, donnant un prétexte aux Occidentaux pour frapper les positions de l'armée syrienne dans la région. L'accusation russe vient après les déclarations cette semaine du conseiller à la sécurité nationale du président américain Donald Trump, John Bolton, qui a prévenu que Washington réagirait "très fortement" si l'armé syrienne avait recours aux armes chimiques dans son offensive pour reprendre la province d'Idleb, ultime fief insurgé du pays.

Le porte-parole du ministère russe de la Défense, Igor Konachenkov, a affirmé dans un communiqué que le groupe jihadiste Hayat Tahrir al-Sham (HTS, formé de membres de l'ex-branche d'el-Qaëda), qui domine à 60% les groupes rebelles réunis dans la région, était "en train de préparer une nouvelle provocation pour accuser le gouvernement syrien d'utiliser des armes chimiques contre la population civile de la province d'Idleb".

Le groupe a, selon Moscou, envoyé "huit réservoirs de chlore" dans la ville de Jisr al-Shughur pour y "monter" une attaque, et ceux-ci ont ensuite été transportés vers un village à huit kilomètres de là. M. Konachenkov a également accusé les services secrets britanniques de "participer activement" à cette "provocation", pour donner "encore une raison aux forces américaines, britanniques et françaises de mener des attaques aériennes contre les forces du gouvernement syrien".


(Repère : La province d'Idleb, ultime grand bastion rebelle et jihadiste en Syrie)


En avril, les forces de ces trois pays avaient lancé des missiles sur des cibles syriennes en réponse à l'attaque présumée au sarin et au chlore à Douma, près de Damas, qui a fait 40 morts. La Russie, alliée de Damas, a toujours affirmée que l'attaque de Douma avait été mise en scène par les Casques blancs, qu'elle accuse d'être alliés aux rebelles.

Mercredi en visite à Jerusalem, M. Bolton avait déclaré que Washington était "inquiet à l'idée que le président Bachar al-Assad puisse à nouveau utiliser des armes chimiques". "Mais que les choses soient claires: si le régime syrien emploie des armes chimiques, nous réagirons très fortement, et ils feraient bien de réfléchir un bon moment avant une quelconque décision", a-t-il lancé.

Une offensive du régime syrien, appuyé par les forces russes, contre la province d'Idleb, à la frontière turque, semble imminente. Cette région était une des "zones de désescalade" mises en place en Syrie à l'issue des négociations de paix d'Astana, parrainées par la Russie, la Turquie et l'Iran.

Plus de 350.000 personnes ont été tuées et des millions déplacées depuis le début de la guerre en Syrie en 2011, avec la répression brutale des manifestations anti-gouvernementales.


Lire aussi

Ankara met en garde Moscou contre une "catastrophe" à Idleb

A Idleb, un chef jihadiste met en garde les rebelles contre des pourparlers avec Damas

Rapts et assassinats attisent la colère contre les insurgés d'Idleb

A Idleb, une offensive du régime syrien sera limitée, selon les experts

À Idleb, le premier jour du reste de la guerre


La Russie a accusé samedi les rebelles syriens de préparer une attaque chimique dans la province d'Idleb pour pouvoir ensuite en accuser le régime de Damas, donnant un prétexte aux Occidentaux pour frapper les positions de l'armée syrienne dans la région. L'accusation russe vient après les déclarations cette semaine du conseiller à la sécurité nationale du président américain...

commentaires (3)

les casques blancs:Bienfaiteurs ? Pour ce qui est des attaques chimiques historiquement les americains, les anglais et les français ont le savoir faire de tous les barbares .La semaine prochaine probablement sera une preuve

aliosha

20 h 44, le 26 août 2018

Tous les commentaires

Commentaires (3)

  • les casques blancs:Bienfaiteurs ? Pour ce qui est des attaques chimiques historiquement les americains, les anglais et les français ont le savoir faire de tous les barbares .La semaine prochaine probablement sera une preuve

    aliosha

    20 h 44, le 26 août 2018

  • PROCLAMATION QUI DEVOILE L,INTENTION DU REGIME ET DES RUSSES QUI LA PROCLAMENT ! LE VOLEUR ACCUSE D,AUTRES DE VOULOIR VOLER...

    L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    10 h 15, le 26 août 2018

  • La Russie a plus de 60.000 soldats qui combattent en Syrie La Russie utilise des armes modernes et le gaz comme en Afghanistan Il a bien été d'abandonner ce pays les milices seuls ne peuvent battre les rebelles l'Iran seule ne peut battre les renebells La minable armée Nationale du monstre de Damas n'en parlons pas C'est ainsi, en désinformation, on accuse les rebelles d'utiliser les gaz Methodes claissiques des russes

    FAKHOURI

    09 h 54, le 26 août 2018