Dernières Infos

Syrie : quatre civils tués dans des raids du régime et de Moscou sur Idleb, selon l'OSDH

AFP
10/08/2018

Le régime syrien et son allié russe ont intensifié vendredi leurs raids aériens sur la province d'Idleb, tuant quatre civils dans cette région du nord-ouest dominée par des jihadistes et des rebelles, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).
La province d'Idleb, frontalière de la Turquie, est une des dernières de Syrie à échapper au contrôle du régime de Bachar el-Assad, qui a récemment averti que la reconquête de ce secteur était un de ses objectifs.

"Des raids menés par des avions russes et des barils d'explosifs largués par des hélicoptères syriens ont frappé des secteurs du sud de la province d'Idleb", a rapporté l'OSDH, qui évoque des "bombardements très violents".
Deux civils ont ainsi été tués par le pilonnage de la ville de Khan Cheikhoun, et deux autres personnes, dont un enfant, sont mortes dans les bombardements sur la localité voisine d'Al-Tah, selon le directeur de l'Observatoire, Rami Abdel Rahmane. "Les barils d'explosifs visaient essentiellement Khan Cheikhoun", a-t-il souligné.

L'organisation des Casques blancs  -secouristes en zone rebelle - ont rapporté ces bombardements intensifs sur les deux secteurs. Un secouriste de Khan Cheikhoun a indiqué à l'AFP que les quartiers résidentiels avaient été touchés.

Tombée aux mains de l'opposition en 2015, Idleb est totalement encerclée par des territoires acquis au régime. Environ 60% de la province est toujours sous contrôle de Hayat Tahrir al-Cham (HTS), un groupe jihadiste dominé par l'ex-branche syrienne d'el-Qaëda, le reste étant partagé entre différents groupes rebelles.
L'ONU avait pressé jeudi la communauté internationale de trouver des "accords" pour empêcher un "bain de sang" dans les territoires insurgés de la province d'Idleb, qui comptent quelque 2,5 millions d'habitants, dont des dizaines de milliers de rebelles et de civils transférés en masse depuis des bastions de l'opposition reconquis par le régime ailleurs en Syrie.
Jeudi déjà le régime avait pilonné à l'artillerie la zone de Jisr al-Choughour, dans le sud-ouest de la province, selon l'OSDH et ses avions avaient largué des tracts appelant les habitants à la reddition.    

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

22 octobre 1989-22 octobre 2018, Taëf entame sa 30e année

En toute liberté de Fady NOUN

La vérité et le dialogue des cultures

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué