Moyen Orient et Monde

Le plus haut dignitaire chiite à Londres pour traitement médical

Bahreïn
OLJ
10/07/2018

Le plus haut dignitaire chiite de Bahreïn, cheikh Issa Kassem, a quitté hier Manama à destination de Londres pour subir un traitement médical à la suite de la détérioration de son état de santé, a annoncé son entourage. Déchu de sa nationalité en 2016, cheikh Issa, un opposant, a bénéficié d’un passeport provisoire d’un an sur ordre du roi de Bahreïn, Hamad ben Issa al-Khalifa, selon la même source. Dès vendredi, le chef de la diplomatie de Bahreïn, cheikh Khaled ben Ahmad al-Khalifa, avait indiqué sur Twitter que le roi avait donné l’ordre de « faciliter le déplacement à l’étranger de cheikh Issa Kassem », afin d’y suivre « un traitement médical sur les conseils de ses médecins ». Il a ajouté que le roi était prêt à « prendre en charge le coût de ce traitement », dans un geste en direction de la communauté chiite qui est majoritaire dans le royaume et qui demande des réformes politiques et une vraie monarchie constitutionnelle.

À la une

Retour à la page "Moyen Orient et Monde"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Un peu plus de Médéa AZOURI

D’un automne à l’autre

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants