Dernières Infos

Le Hezbollah d'Irak promet de se venger du raid meurtrier contre ses hommes

AFP
21/06/2018

Les Brigades du Hezbollah, une puissante milice irakienne pro-iranienne, a promis jeudi de se venger dès qu'elle saura avec précision le pays ayant mené un raid meurtrier cette semaine contre ses hommes en Syrie.
"Jusqu'à présent, nous ne détenons pas encore la preuve de qui est derrière ce raid mais cela ne peut se limiter qu'aux Américains ou à l'entité sioniste (Israël). Quand l'auteur sera connu, il y aura une réponse appropriée et la main de la résistance peut frapper n'importe où", a affirmé à l'AFP le porte-parole militaire Jaafar al-Husseini.
Il a fait cette déclaration lors d'une cérémonie de condoléances dans une mosquée à Bagdad.
Les Brigades du Hezbollah ont été visées en début de semaine par un raid nocturne dans l'est syrien attribué à Israël, qui a fait 50 morts -des Syriens et des Irakiens-, à la frontière des deux pays. La milice irakienne a affirmé avoir perdu 22 de ses membres.

"Les États-Unis et l'entité israélienne ont toujours exprimé leur volonté de contrôler cette zone et de couper la ligne d'approvisionnement de l'axe de résistance depuis la République islamique (d'Iran) jusqu'à la Syrie et le Liban en passant par l'Irak", assure pour sa part Mohammad Mohi, du bureau politique des Brigades.

Les Brigades du Hezbollah, comme une poignée d'autres milices armées et financées par Téhéran, ont également rejoint le Hachd al-Chaabi, formé en 2014 à l'appel de la plus haute autorité chiite d'Irak pour bouter le groupe Etat islamique (EI) hors du pays.
Parallèlement, elles ont continué à combattre en Syrie voisine aux côtés du régime de Bachar el-Assad.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les signatures du jour

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué