X

Liban

« Easy Laws », une application pour vous faciliter l’existence

Vie quotidienne
15/06/2018

Easy Laws (lois faciles) est une nouvelle application gratuite qu’on peut désormais télécharger pour s’informer des lois en vigueur au Liban. Il suffit de poser une question pour que la réponse apparaisse, exemples à l’appui. 

L’idée est celle d’Eddy Sader, qui a baigné toute sa vie dans l’imprimerie et les lois. Sa famille, qui possède la maison d’édition Sader, avait la charge de publier, depuis sa création et jusqu’en 2005, le Journal officiel. « L’idée a germé dans ma tête en 2002, quand j’ai déménagé avec mon épouse Patricia dans un nouvel appartement. Je voulais constituer un comité pour l’immeuble et je ne connaissais pas mes droits », souligne Eddy Sader, 46 ans, programmeur spécialisé en informatique juridique. « Je me suis mis à lire les lois relatives à la construction et à la copropriété… J’ai compris 25 % des lois, c’est-à-dire presque rien, et j’ai dû demander l’avis d’un avocat. Je me suis donc dit qu’il serait bien d’avoir un site internet, un livre ou quelque chose qui simplifie les lois pour le commun des mortels, afin qu’ils connaissent leurs droits », explique-t-il. 

À l’époque, les smartphones, les tablettes et les applications à télécharger étaient inexistants.  Eddy Sader continue donc de travailler dans l’imprimerie de son père sans pour autant oublier son idée. Il y a un peu plus d’un an, il commence à plancher sérieusement sur le projet pour lui donner forme, avec une équipe de cinq personnes, dont son épouse qui est avocate. 

« Nous avons commencé par les lois les plus courantes, auxquelles chacun peut s’intéresser, notamment le code du travail, le nouveau code la route… Pour les lois relatives au statut civil, nous avons présenté des thèmes, comme celui de la garde des enfants, et nous avons couvert toutes les communautés du pays. Nous travaillons actuellement sur les lois relatives au divorce », dit-il. « Nous avons donné la priorité aux sujets qui peuvent surtout intéresser les ONG, notamment celles relatives aux femmes et aux groupes vulnérables, que ce soit la loi sur la nationalité, ou sur la violence conjugale, l’adultère, l’avortement, l’homosexualité, le suicide (les peines encourues par ceux qui incitent au suicide)… » poursuit-il.

Un travail continu
L’application a été lancée le 14 avril dernier, juste avant les élections législatives. « Nous avons expliqué toute les clauses de la nouvelle loi électorale, donné des explications sur la façon de voter, le nouveau découpage, en fournissant des exemples », indique Eddy Sader.

« Nous avons encore de nombreux textes à préparer, comme ceux relatifs à la sécurité sociale, l’héritage et le divorce », ces deux derniers thèmes expliquant ce que stipulent toutes les communautés du pays, note-t-il. 

Aujourd’hui, les informations sont uniquement disponibles en langue arabe, et la traduction vers l’anglais est en cours. La recherche cependant par mots-clés peut se faire en français, anglais et arabe, et cela pour faciliter la tâche à ceux qui ne savent pas utiliser un clavier arabe.  « Chaque entrée présente le texte de loi, son explication, un exemple pratique de son application. Parfois aussi, nous ajoutons un lien internet ou une vidéo, si c’est disponible, qui se rapporte au sujet donné pour mieux clarifier la situation », déclare-t-il.

Les personnes qui ont téléchargé l’application peuvent envoyer des questions précises si ce qu’elles cherchent n’existe pas encore dans le contenu. « Ces questions peuvent se faire par message oral ou écrit, et nous envoyons la réponse dans les 48 heures qui suivent. De plus, à chaque modification de loi, nous modifions nos données. C’est un travail continu », explique encore Eddy Sader. « L’application est toute neuve, elle a été téléchargée environ 1 300 fois. Nous essayons d’effectuer le marketing à travers les médias sociaux et nous comptons aussi sur le bouche-à-oreille », souligne en conclusion Eddy Sader.

À la une

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Sarkis Serge Tateossian

En tout cas c'est une excellente idée, qui va faciliter la tâche de milliers de libanais, pas seulement dans le pays.

Sarkis Serge Tateossian

Je ne l'ai pas encore essayer, j'espère qu'elle est fonctionnelle en français également.

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

TRES INTERESSANT ET TRES PRATIQUE !

Remy Martin

EXCELLENTE IDEE !

Dernières infos

Les signatures du jour

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué