Dernières Infos

Moscou critique le souhait d'Oslo d'une présence américaine accrue sur son sol

AFP
14/06/2018

La Russie a critiqué jeudi la décision de la Norvège de demander aux Etats-Unis un doublement des soldats déployés sur son sol ainsi que leur rapprochement de la frontière russe.
Ces projets "nous causent de grandes préoccupations", a déclaré l'ambassade russe à Oslo sur sa page Facebook.
Avant de devenir membre fondateur de l'Otan en 1949, la Norvège s'était engagée, pour apaiser les craintes de l'URSS, à ne pas ouvrir son territoire à des forces de combat étrangères aussi longtemps qu'elle n'est pas attaquée ou menacée d'être attaquée.
Le stationnement de soldats américains en Norvège "est en contradiction avec la décision norvégienne de 1949 ... ce qui fait de la Norvège (un pays) moins prévisible, est susceptible d'alimenter les tensions, d'inciter à la course aux armements et de conduire à une déstabilisation de la situation dans le nord de l'Europe", a ajouté l'ambassade.
Mardi, le gouvernement norvégien a annoncé qu'il demanderait un doublement des soldats américains déployés sur son sol. La Norvège accueille déjà depuis 2017 à Vaernes (centre du pays) quelque 330 marines dans le cadre de rotations, ce qui a entraîné de vives protestations de la part de la Russie voisine.

Oslo souhaite que ce contingent atteigne 700 soldats, qu'il puisse stationner à Setermoen dans le nord du pays, plus près de la frontière russo-norvégienne (à 420 km à vol d'oiseau), et que ce dispositif dure cinq ans contre six mois renouvelables actuellement.
"La défense de la Norvège dépend de l'appui de nos alliés de l'Otan, comme c'est le cas de la plupart des autres pays de l'Otan", a déclaré mardi le ministre de la Défense, Frank Bakke-Jensen.
La Bulgarie, la République tchèque, l'Estonie, la Hongrie, la Lettonie, la Lituanie, la Pologne, la Roumanie et la Slovaquie ont appelé vendredi l'Otan à discuter d'une augmentation de sa présence militaire dans la région lors du prochain sommet de l'Alliance en juillet à Bruxelles.
La Norvège a souligné qu'elle respectait ses engagements de 1949, faisant valoir que la présence militaire américaine n'était pas permanente et qu'il s'agissait de rotations.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les signatures du jour

Les matchs d’aujourd’hui

  • Portugal
    Maroc

    20/06

    15h00 (GMT+3)

  • Uruguay
    Arabie Saoudite

    20/06

    18h00 (GMT+3)

  • Iran
    Espagne

    20/06

    21h00 (GMT+3)

Le Journal en PDF

Les articles les plus

Impact Journalism Day 2018
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué