X

Économie

Fusions et acquisitions : plus de 200 millions de dollars de transactions à fin mars

Indicateur
OLJ
14/06/2018

Les transactions réalisées dans le cadre d’opérations de fusions et acquisitions au Liban pendant le premier trimestre 2018 ont atteint 206 millions de dollars, d’après le fournisseur d’informations financières néerlandais Bureau Van Dijk. Au premier trimestre 2017, ce montant avait atteint 17 millions de dollars, précise le Lebanon this Week de Byblos Bank, qui a relayé l’information.
Sur les quatre opérations de fusions et acquisitions réalisées, la plus importante est la vente en janvier des parts de la holding d’investissements saoudienne, Kingdom Holding Company, détenue par le prince al-Walid ben Talal, dans l’hôtel Four Seasons à Beyrouth, à un groupe d’investisseurs mené par l’homme d’affaires Ali Dayekh, à la tête de l’entreprise saoudienne Saudi Group for Construction Materials Company. Le montant exact de la transaction n’a toujours pas été communiqué par les intéressés. En janvier, Le Commerce du Levant avait évoqué une transaction proche de 130 millions de dollars, tandis que le Bureau Van Dijk a évoqué une opération évaluée à 115 millions.

Moins de 1 %
Le prince al-Walid ben Talal, de mère libanaise, avait été arrêté cet automne lors de la vaste purge anticorruption menée par les autorités du royaume avant d’être libéré trois mois plus tard. Reuters avait rapporté que le prince prévoyait depuis longtemps de se départir de ses parts dans l’hôtel libanais, remettant ainsi en question le lien entre cette cession et son arrestation. Le rapport du Bureau Van Djik n’a pas fourni de détails concernant les autres opérations enregistrées au premier trimestre 2018
Le montant des fusions et acquisitions réalisées au Liban représente seulement 0,8 % du total des 25,7 milliards de dollars consacrés à ce type d’opérations dans la région pendant le premier trimestre de l’année. C’est le 8e montant le plus élevé sur 12 pays de la zone MENA, derrière les Émirats arabes unis (19,8 milliards de dollars), l’Arabie saoudite (1,8 milliard de dollars), l’Égypte (1,2 milliard de dollars), le Maroc (1,1 milliard de dollars), Oman (605 millions de dollars), la Libye (450 millions de dollars) et le Qatar (371 millions de dollars).
Le Bureau Van Dijk a été racheté par l’entreprise américaine Moody’s en mai 2017.

À la une

Retour à la page "Économie"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Une lecture régionale du « nœud druze »...

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué