X

Liban

Angela Merkel attendue au Liban le 21 juin

Dans les coulisses de la diplomatie
14/06/2018

La chancelière allemande Angela Merkel est attendue au Liban le 21 juin, venant de Amman, pour une visite de 48 heures. Elle sera accompagnée d’une délégation de 80 hommes d’affaires et de dirigeants économiques de son pays. Au programme, le suivi de la CEDRE et les perspectives d’investissements dans des projets d’infrastructure.

Toutefois, selon une source diplomatique étrangère au Liban, le dossier des déplacés syriens occupera également une place de choix dans les entretiens de la chancelière allemande, à la lumière de la crise qui a éclaté entre le ministre des Affaires étrangères Gebran Bassil et le Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés ( HCR).
On sait en effet que le chef de la diplomatie libanaise, rapidement désavoué par le Premier ministre, avait accusé jeudi dans un tweet le HCR d’« intimider » les réfugiés syriens enregistrés au Liban dans le but de les dissuader de rentrer chez eux. En conséquence, le HCR avait reçu une notification formelle concernant le gel, jusqu’à nouvel ordre, des permis de séjour de son personnel. La notification a pris la forme d’un courrier adressé à la représentante du HCR au Liban, Mireille Girard.

Mme Girard, selon la source précitée, avait immédiatement informé de l’affaire les ambassadeurs des pays de l’Union européenne accrédités au Liban et s’était rendue mardi soir au domicile du Premier ministre Saad Hariri en compagnie de Philippe Lazzarini, représentant personnel du secrétaire général de l’ONU au Liban, pour évoquer cette affaire. La représentante du HCR a assuré à ses interlocuteurs que les questions adressées aux déplacés répondent à des critères internationaux mis au point par l’agence et sont légitimement posées dans le but précis de protéger les réfugiés et de leur assurer une aide conséquente au cas où ils décideraient malgré tout de prendre le chemin du retour.
Le Haut-Comité des secours a une mission très précise, et celle-ci ne comprend pas la négociation avec les États à l’origine de la crise des réfugiés, a-t-elle fait valoir.

Le Liban réussira-t-il à harmoniser les approches contradictoires de ce dossier avant l’arrivée de Mme Merkel ? Ce n’est pas sûr. En tout état de cause, il semble évident, pour la source diplomatique susmentionnée, que le HCR n’aura d’autre choix que de plier bagage, sachant que pour plusieurs membres de son personnel, cette décision unilatérale du ministre des Affaires étrangères entraînera des complications familiales significatives.

Pour en revenir à l’objectif principal de la visite de Mme Merkel, il convient de noter que son programme prévoit une rencontre vendredi prochain au Sérail entre les organismes économiques libanais et la délégation d’hommes d’affaires et de dirigeants économiques allemands. À leur arrivée, jeudi soir, ces derniers seront les hôtes à dîner du Premier ministre. Au programme du lendemain, outre les assises au Grand Sérail, des rencontres avec le président de la République et le chef du Parlement.


Pour mémoire
Netanyahu met Merkel en garde contre un nouvel afflux de réfugiés syriens

Steinmeier réitère l’opposition de son pays à un retour forcé des réfugiés syriens

Le président Steinmeier rencontre les représentants des communautés religieuses à Dar el-Fatwa

À la une

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Stes David

Pendant les élections il y avait un politicien libanais qui disait que CEDRE c'est "Younan II" c.a.d. Grèce II pour faire alerte au fait que CEDRE risque d'endetter le Liban. Ici on parle de la CEDRE et les perspectives d’investissements mais il faut faire attention qu'on n'achète pas du matériel allemand qui après va coûter bien chèr en termes de dettes ...

Gebran Eid

BIENVENUE MADAME MERKEL.

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

QUE VIENT-ELLE FAIRE ? SUBVENTIONNER POUR GARDER LES REFUGIES SYRIENS AU LIBAN DE PEUR QU'ILS NE PRENNENT LA ROUTE DE L'EUROPE ?

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Formation du gouvernement : tendance à l’optimisme...

Les matchs d’aujourd’hui

  • Brésil
    Costa Rica

    22/06

    15h00 (GMT+3)

  • Nigeria
    Islande

    22/06

    18h00 (GMT+3)

  • Serbie
    Suisse

    22/06

    21h00 (GMT+3)

Le Journal en PDF

Les articles les plus

Impact Journalism Day 2018
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué