X

Liban

Aoun : Le retour des réfugiés syriens chez eux est dans l’intérêt national

OLJ
06/06/2018

Le président de la République, Michel Aoun, a réaffirmé hier que le Liban réclamait le retour dans leur pays des réfugiés syriens « dans l’intérêt national », balayant les accusations de racisme et de xénophobie. « Notre demande d’un retour des déplacés chez eux découle de notre intérêt national et n’a rien à voir avec le racisme », a déclaré le chef de l’État en recevant son prédécesseur Michel Sleiman. De son côté, M. Sleiman a félicité le président Aoun pour la tenue des législatives et la participation de la diaspora. « Certains alinéas de la loi électorale devront être réexaminés, notamment le vote préférentiel », a déclaré M. Sleiman au terme de l’entretien. Il a par ailleurs souligné l’importance de distancier le Liban des crises de la région, d’élaborer une stratégie de défense et de lutter contre la corruption. M. Aoun a affirmé que « la lutte contre la corruption constitue l’une des missions nationales prioritaires pour les administrations publiques, les collectivités locales et les citoyens ».

À la une

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants