Liban

Aoun : Le retour des réfugiés syriens chez eux est dans l’intérêt national

Le président de la République Michel Aoun s’entretenant avec son prédécesseur Michel Sleiman. Photo ANI

Le président de la République, Michel Aoun, a réaffirmé hier que le Liban réclamait le retour dans leur pays des réfugiés syriens « dans l’intérêt national », balayant les accusations de racisme et de xénophobie. « Notre demande d’un retour des déplacés chez eux découle de notre intérêt national et n’a rien à voir avec le racisme », a déclaré le chef de l’État en recevant son prédécesseur Michel Sleiman. De son côté, M. Sleiman a félicité le président Aoun pour la tenue des législatives et la participation de la diaspora. « Certains alinéas de la loi électorale devront être réexaminés, notamment le vote préférentiel », a déclaré M. Sleiman au terme de l’entretien. Il a par ailleurs souligné l’importance de distancier le Liban des crises de la région, d’élaborer une stratégie de défense et de lutter contre la corruption. M. Aoun a affirmé que « la lutte contre la corruption constitue l’une des missions nationales prioritaires pour les administrations publiques, les collectivités locales et les citoyens ».


Le président de la République, Michel Aoun, a réaffirmé hier que le Liban réclamait le retour dans leur pays des réfugiés syriens « dans l’intérêt national », balayant les accusations de racisme et de xénophobie. « Notre demande d’un retour des déplacés chez eux découle de notre intérêt national et n’a rien à voir avec le racisme », a déclaré le...

commentaires (0)

Commentaires (0)