Dernières Infos

L'opposant ukrainien Saakachvili appelle les Européens à sanctionner Kiev

AFP
29/05/2018

L'opposant ukrainien Mikheïl Saakachvili a appelé mardi les Européens à imposer des sanctions contre le président de l'Ukraine Petro Porochenko, l'accusant d'avoir bafoué ses droits en l'expulsant du pays il y a trois mois.

Lors de sa première conférence de presse depuis son arrivée aux Pays-Bas en février, Mikheïl Saakachvili a estimé que de telles sanctions permettraient de faire pression sur le président Petro Porochenko pour l'autoriser à regagner l'Ukraine, où se tiendront l'année prochaine des élections présidentielles et législatives. L'opposant a exprimé son intention d'y participer.

Mikheïl Saakachvili, 50 ans, a été expulsé d'Ukraine mi-février vers la Pologne. Il réside actuellement aux Pays-Bas avec sa femme néerlandaise et ses deux fils. Ses avocats, dont le Britannique Geoffrey Robertson, considèrent que toute procédure légale auprès par exemple de la Cour européenne des droits de l'homme, basée au Luxembourg, demanderait des années. 

"Je retournerai en Ukraine mais pour le moment, je m'emploierai à m'assurer que des sanctions spéciales sont mises en oeuvre contre Porochenko", a poursuivi l'opposant.

"Le défi, je pense, est désormais pour les Etats européens de prendre des mesures diplomatiques (...) devant servir de levier pour influencer l'Ukraine et son président à prendre la bonne décision : autoriser M. Saakachvili à regagner son pays et lui permettre de diriger son parti politique aux élections de l'année prochaine", a souligné Geoffrey Robertson.

Mikheïl Saakachvili, d'abord allié du président Petro Porochenko, est devenu l'un de ses plus farouches adversaires et n'a de cesse de défier le pouvoir ukrainien qu'il accuse de corruption. Ancien président de la Géorgie, petit pays du Caucase du sud, Mikheïl Saakachvili avait été nommé en 2015 par M. Porochenko gouverneur de la région ukrainienne d'Odessa. Un an et demi plus tard, il avait démissionné pour se consacrer à la lutte contre la corruption, accusant le gouvernement ukrainien de ne pas mener les réformes exigées par le soulèvement populaire de Maïdan.
Il avait ainsi organisé plusieurs manifestations contre la corruption. 

Après avoir obtenu la nationalité ukrainienne, il en a été déchu et est devenu apatride, ayant déjà perdu sa nationalité géorgienne.

Mikheïl Saakachvili est interdit d'entrée en Ukraine pour trois ans.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué