Rechercher
Rechercher

Dernières Infos

Russie : une ONG de lutte contre le diabète classée "agent de l'étranger"

La justice russe a classé "agent de l'étranger" une ONG offrant une aide médicale aux diabétiques, une dénomination controversée appliquée aux organisations bénéficiant d'un financement issu de l'étranger et exerçant une "activité politique", a-t-on appris mardi auprès de cette structure.

Selon les médias russes, cette décision a été appliquée à l'organisation des malades du diabète de Saratov, ville de 840.000 habitants située à 700 km au sud-est de Moscou, au motif de versements qu'elle aurait reçus de compagnies pharmaceutiques étrangères.

La directrice de l'organisation, Larissa Saïguina, a affirmé à l'AFP vouloir faire appel de cette décision, ajoutant que ses problèmes avec la justice entravaient déjà le travail de l'ONG auprès des malades. "On va lutter jusqu'au bout", a-t-elle assuré. 

Selon le journal d'opposition Novaïa Gazeta, il a été reproché à l'ONG d'avoir "sapé l'autorité de l'Etat" en émettant des critiques sur l'action des responsables publics dans le secteur de la santé, notamment en mettant en doute la qualité de l'insuline produite en Russie.

Une loi votée en 2012 oblige les organisations bénéficiant d'un financement de l'étranger et ayant une "activité politique", un concept très imprécis, à s'enregistrer comme "agent de l'étranger" et à s'afficher en tant que tel dans toute communication ou activité publiques. Cette dénomination controversée était appliqué à l'époque stalinienne aux opposants réels ou supposés, pui a été employée dans les années 1970 et 1980 pour qualifier les dissidents, accusés d'être à la solde de l'Occident.
Depuis, de nombreuses ONG ont été classées "agent de l'étranger", parmi lesquelles beaucoup d'organisations de défense des droits de l'Homme mais aussi des associations d'écologistes.


La justice russe a classé "agent de l'étranger" une ONG offrant une aide médicale aux diabétiques, une dénomination controversée appliquée aux organisations bénéficiant d'un financement issu de l'étranger et exerçant une "activité politique", a-t-on appris mardi auprès de cette structure.
Selon les médias russes, cette décision a été appliquée à l'organisation des malades du...