X

Liban

Nadim Costa présente un recours en invalidation auprès du CC

Résultats électoraux
OLJ
25/05/2018

Nadim Costa, candidat malheureux aux élections législatives du 6 mai, qui avait brigué le siège des minorités dans la circonscription de Beyrouth II sur la liste « Le Liban en vaut la peine », menée par le député élu Fouad Makhzoumi, a affirmé hier avoir présenté auprès du Conseil constitutionnel un recours en invalidation du scrutin dans cette circonscription, en raison de la mauvaise gestion du processus électoral qu’il y a observée.
L’ancien membre du conseil municipal de Beyrouth est ainsi le premier candidat battu à saisir la juridiction, sachant qu’au lendemain des élections, plusieurs autres, notamment Joumana Salloum Haddad (Beyrouth I) et Yehia Chamas (Baalbeck-Hermel), avaient annoncé leur intention de porter un recours pour faire annuler chacun le scrutin dans la circonscription où il s’était présenté.
Lors d’une conférence de presse tenue au Club de la presse, M. Costa a fait état de plusieurs irrégularités et transgressions, énumérant notamment « la disparition de voix d’électeurs malgré le fait que ceux-ci avaient rempli leur devoir électoral, et le transport de certaines urnes dans des voitures privées, sans escorte sécuritaire ». Il a également dénoncé le fait que « les urnes contenant les bulletins ont continué à parvenir aux centres de décompte des voix jusqu’au 7 mai, à midi ». Et de déplorer en outre la pratique du deux poids, deux mesures qu’ont subie durant la période préélectorale « les candidats non affiliés à des courants déterminés », par laquelle « ils se sont vu refuser la communication des coordonnées des émigrés, alors que des candidats privilégiés étaient en contact permanent avec eux ».
M. Costa a en outre affirmé qu’après l’échéance électorale, il avait présenté une requête auprès des ministères de l’Intérieur et des Affaires étrangères pour obtenir des explications relatives à ces violations, mais n’ayant reçu « aucune réponse », il a déposé une plainte auprès de la Commission de supervision des élections et présenté un recours en invalidation auprès du CC.
Par ailleurs, le candidat malheureux n’a pas manqué de critiquer la participation du Premier ministre Saad Hariri et d’« autres ministres » au scrutin, estimant que cette participation « a rendu la bataille électorale erronée dès son début ».
S’adressant au président de la République Michel Aoun, M. Costa, après lui avoir rendu hommage pour « les réalisations de son mandat », a estimé que ces élections ne lui ressemblent « ni de près ni de loin », exhortant « le gardien de la Constitution » à « dévoiler la vérité sur ce qu’il s’est passé ».

À la une

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Les messages internes de Nasrallah et leurs différentes interprétations

Pause verte de Suzanne BAAKLINI

Déchets : de l’urgence de sortir de l’improvisation et d’instaurer un vrai débat

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants