Dernières Infos

Manifestation d'Arabes israéliens contre la "guerre contre Gaza"

AFP
20/05/2018

Plusieurs centaines d'Arabes israéliens ont manifesté dimanche soir à Haïfa, dans le nord d'Israël, dénonçant la "guerre contre la bande de Gaza" après la mort de plus de 60 Palestiniens tués par des soldats israéliens, a rapporté une journaliste de l'AFP.

Aux cris "A bas l'occupation (israélienne), "halte au fascisme", les manifestants ont également dénoncé la répression exercée par la police qui a arrêté 19 personnes vendredi à Haïfa lors d'un précédent défilé organisé en solidarité avec les habitants de la bande de Gaza.

Les participants ont brandi quatre grandes lettres en rouge vif composant le mot Gaza et scandé des slogans contre la "guerre menée contre Gaza" et d'autres tels que "juifs et arabes nous ne sommes pas ennemis".

Les tirs de soldats israéliens lundi contre des manifestants palestiniens à la frontière entre Israël et la bande de Gaza ayant coïncidé avec le transfert de l'ambassade américaine à Jérusalem ont fait 62 morts palestiniens.

Depuis le 30 mars, les Gazaouis manifestent le long de la frontière entre l'enclave et l'Etat hébreu pour réclamer le droit des Palestiniens de retourner sur les terres dont ils ont été chassés ou qu'ils ont fuies à la création d'Israël en 1948.  Au total, 119 Palestiniens ont été tués par des tirs de soldats israéliens depuis le début du mouvement baptisé la "Grande marche du retour", selon les autorités de l'enclave palestinienne.  Israël, en butte aux accusations d'usage excessif de la force, assure ne tirer à balles réelles qu'en dernier ressort.

Vendredi, la police israélienne a dispersé une précédente manifestation à Haïfa et procédé à l'arrestation de 19 personnes qui étaient encore en détention dimanche soir. Parmi elles figure Jafar Farah, dirigeant du Mossawa Center, une ONG qui défend les droits des Arabes israéliens. Il a été hospitalisé samedi à la suite d'une blessure à la jambe. Selon le député arabe d'opposition, Ayman Odeh, cette blessure serait due à des violences policières. Un porte-parole de la police a démenti et affirmé que la blessure de Jafar Farah "n'avait rien à voir avec son arrestation".

Les Arabes israéliens sont les descendants des Palestiniens restés sur leurs terres à la création d'Israël en 1948. Ils représentent 17,5% de la population israélienne.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les signatures du jour

L’édito de « L’Orient-Le Jour »

Alerte au plastique

Décryptage de Scarlett HADDAD

Gouvernement : le déblocage serait imminent

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué