Dernières Infos

Maroc : premières arrestations après le lancement d'une ligne anticorruption

AFP
16/05/2018

Deux fonctionnaires et un intermédiaire ont été arrêtés "en flagrant délit" de corruption, a annoncé mercredi le ministère public marocain, deux jours après le lancement d'un numéro vert visant à dénoncer des actes de corruption au Maroc.

Les suspects ont été placés en garde à vue à la disposition de l'enquête, a précisé à l'AFP un porte-parole du parquet qui a mis en place ce numéro vert garantissant l'anonymat des dénonciateurs.

Géré par "cinq juges", ce numéro gratuit a reçu 355 appels depuis son lancement, a ajouté cette source. Il s'agit du deuxième numéro vert anticorruption lancé au royaume, où les annonces d'arrestations et de condamnations pour corruption sont de plus en plus récurrentes. 

Le pays s'est également doté d'une "stratégie nationale" de lutte contre la corruption, mais "continue de souffrir d'une corruption systémique", selon un rapport de Transparency. Le Maroc a ainsi été classé 90e sur 176 pays dans le dernier indice mondial sur la perception de la corruption, établi par cette ONG. 

Le secteur judiciaire est le premier pointé du doigt, devant la police et les hôpitaux, d'après Transparency.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué