X

Sport

Neuer retenu dans la préliste allemande pour le Mondial sur fond d’incidents politiques

Football – Mondial 2018
OLJ
16/05/2018 | 00h00

Le gardien Manuel Neuer, qui n’a plus joué depuis septembre, a été retenu dans la préliste du sélectionneur allemand Joachim Löw pour le Mondial de football, dont la publication a été parasitée hier par des tensions sportivo-politiques avec la Turquie et la Russie.
Löw a dû répondre à des questions sur la polémique provoquée par des photos de ses internationaux
d’origine turque Ilkay Gündogan et Mesut Özil en compagnie du président turc Recep Tayyip Erdogan.
Au même moment à Berlin, le gouvernement annonçait que Moscou levait l’interdiction de visa contre un journaliste allemand qui avait révélé un énorme scandale de dopage en Russie.
Sans grosse surprise, la sélection est un amalgame entre les stars de la victoire de 2014 au Brésil (Müller, Boateng, Hummels, Kroos) et les jeunes ambitieux qui ont remporté l’an dernier la Coupe des confédérations en Russie (Draxler, Kimmich, Goretzka, Werner).

Le cas de conscience : Neuer
Le « problème » Neuer est repoussé au 4 juin, date de la remise de la liste définitive des 23. « Nous voulions lui donner une chance et nous faire notre propre idée, parler ouvertement et sincèrement avec lui », a expliqué Löw.
L’emblématique gardien n’a plus joué du tout depuis septembre et n’a disputé en tout et pour tout que quatre matches depuis avril 2017. « Évidemment, a admis le sélectionneur, personne ne peut aller disputer un tel tournoi sans aucun temps de jeu. »
Les seules chances de Neuer de jouer avant le 4 juin sont la finale de la Coupe d’Allemagne samedi à Berlin contre Francfort et un match amical de l’équipe nationale en Autriche le 2 juin.

Les polémiques : Gündogan, Özil et la Russie
Ilkay Gündogan et Mesut Özil sont comme prévu sur la liste, mais les deux joueurs d’origine turque se seraient sans doute bien passés de la polémique déclenchée par leurs photos avec le président turc en campagne électorale.
 « Je pense qu’ils savent qu’ils ont fait une erreur, a déclaré le président de la Fédération allemande (DFB) Reinhard Grindel en préambule à la présentation de la liste. Nous devons maintenant agir avec eux avec mesure. »
À l’heure même où Löw présentait ses joueurs, la Russie a par ailleurs informé le gouvernement allemand que le journaliste Hajo Seppelt, auteur de reportages retentissants sur le dopage en Russie, pourrait finalement se rendre dans le pays pendant le Mondial, après avoir été déclaré « indésirable » dans un premier temps.

Les déçus : Götze et Wagner
Mario Götze avait été à 22 ans le héros du Mondial 2014, unique buteur de la finale contre l’Argentine. Ensuite, il s’est égaré au Bayern Munich sans parvenir à s’y imposer, et malgré son retour à Dortmund, en 2016, il n’a jamais retrouvé son style flamboyant. « Ça me fait vraiment de la peine pour lui, mais ce n’était pas sa saison », a commenté Löw.
Sandro Wagner avait espéré gagner sa place en partant au Bayern Munich en janvier, pour jouer le rôle de doublure de Lewandowski. Il a perdu son pari. Au Mondial, c’est Mario Gomez qui devrait être le deuxième avant-centre de la Mannschaft, derrière le titulaire Timo Werner.

Le joker : Nils Petersen
C’est la surprise du chef. Nils Petersen, avant-centre de Fribourg de 29 ans, est le seul joueur retenu à ne compter aucune sélection. Il est le meilleur buteur allemand de Bundesliga cette saison avec 15 buts et faisait partie de l’aventure de la sélection olympique, médaillée d’argent à Rio en 2016. Compte tenu de la présence de Werner et Gomez dans la présélection, ses chances de partir en Russie sont toutefois réduites.

L’éternel : Joachim Löw
La Fédération allemande a profité de la publication de la liste pour annoncer la prolongation du contrat de Joachim Löw jusqu’en 2022. En poste depuis 2006, le coach de 58 ans doit ainsi mener l’Allemagne jusqu’au Mondial au Qatar.
Il vise cet été un exploit historique : devenir le premier coach depuis la Seconde Guerre mondiale à remporter deux fois la Coupe du monde. Le seul à l’avoir fait jusque-là est l’Italien Vittorio Pozzo, en 1934 et 1938... une autre époque.

Source : AFP

La liste des 27 Allemands retenus
Gardiens : Manuel Neuer (Bayern Munich), Marc-Andre ter Stegen (FC Barcelone), Bernd Leno (Bayer Leverkusen), Kevin Trapp (Paris St-Germain).
Défenseurs : Jérôme Boateng (Bayern Munich), Matthias Ginter (Mönchengladbach), Jonas Hector (Cologne), Mats Hummels (Bayern Munich), Joshua Kimmich (Bayern Munich), Marvin Plattenhardt (Hertha Berlin), Antonio Rüdiger (Chelsea), Niklas Süle (Bayern Munich), Jonathan Tah (Bayer Leverkusen).
Milieux de terrain : Julian Brandt (Bayer Leverkusen), Julian Draxler (Paris St-Germain), Ilkay Gündogan (Manchester City), Leon Goretzka (Schalke), Sami Khedira (Juventus Turin), Toni Kroos (Real Madrid), Mesut Özil (Arsenal), Sebastian Rudy (Bayern Munich).
Attaquants : Mario Gomez (Stuttgart), Thomas Müller (Bayern Munich), Nils Petersen (Fribourg), Marco Reus (Borussia Dortmund), Leroy Sane (Manchester City), Timo Werner (Leipzig).

À la une

Retour à la page "Sport"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué