Économie

Accord entre le Koweït et les Philippines pour réglementer le travail des employés de maison

Social
OLJ
12/05/2018

Koweït et Manille ont signé hier un accord réglementant le travail des employés de maison, après une crise diplomatique entre les deux pays ayant mené à une interdiction pour les travailleurs philippins d’aller travailler dans le pays du Golfe. « Nous venons de signer un accord sur l’emploi des employés de maison entre les deux pays », a annoncé le ministre koweïtien des Affaires étrangères, Cheikh Sabah al-Khaled al-Sabah, lors d’une conférence de presse avec son homologue Alan Peter Cayetano. En février, le président philippin Rodrigo Duterte avait interdit provisoirement aux Philippins d’aller travailler au Koweït après le meurtre d’une employée de maison philippine dont le corps avait été retrouvé dans un congélateur, portant des traces de torture.
Environ 262 000 Philippins travaillent au Koweït, dont près de 60 % comme employés de maison, selon le ministère philippin des Affaires étrangères. Plus de deux millions de Philippins sont employés dans les pays du Golfe.

À la une

Retour à la page "Économie"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

La délicate position du Liban aux rencontres de La Mecque

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants