Dernières Infos

Turquie : un candidat à la présidentielle rend visite au leader pro-kurde incarcéré

AFP
09/05/2018

Le candidat à la présidentielle du principal parti d'opposition turc, Muharrem Ince, a rendu mercredi visite en prison au leader kurde Selahattin Demirtas, qui se présente aussi au scrutin face au président Recep Tayyip Erdogan, ont annoncé leurs partis.

Selon les médias turcs, la visite s'est déroulée sous haute sécurité. Sans faire de déclaration aux médias présents, Muharremm Ince est entré dans la prison accompagné d'avocats.

Selahattin Demirtas a salué cette initiative qu'il a qualifiée "d'importante et "significative" dans un message relayé par son parti, le HDP. "La visite de Muharrem Ince est un exemple de solidarité humanitaire. Elle relève de la courtoisie politique et ne constitue pas un message politique à nos électeurs", a-t-il déclaré. 

Après avoir émis le souhait de rencontrer tous les autres candidats à la présidentielle, M. Ince s'est rendu auprès de M. Demirtas dans sa prison dans la ville d'Edirne (ouest) où il a aussi participé à un meeting électoral.

M. Demirtas, ex-chef du parti pro-kurde (HDP), s'est porté candidat à l'élection présidentielle prévue le 24 juin bien qu'il soit emprisonné depuis novembre 2016. Dans son message, M. Demirtas a en outre vivement critiqué la politique du président Erdogan et le maintien de l'état d'urgence en vigueur depuis le coup d'Etat avorté de juillet 2016. M. Demirtas et une dizaine de députés de sa formation ont été arrêtés dans le cadre des purges tous azimuts lancées après ce putsch manqué. "Moi et mes collègues sommes retenus en otages, mais malheureusement le monde extérieur n'est pas loin d'être une prison à ciel ouvert", a-t-il dit. 

Le candidat du CHP a déjà rendu visite à Meral Aksener, candidate du nouveau parti turc Iyi Party (Bon parti) ainsi qu'à Temel Karamollaoglu, candidat d'une petite formation islamiste.

Si M. Erdogan a refusé d'affronter M. Ince lors d'un débat télévisé, il devrait le recevoir au siège du parti au pouvoir, l'AKP, mercredi dans la soirée, selon la chaîne privée NTV.
M. Erdogan règne sans partage sur la scène politique turque depuis 15 ans et entend asseoir davantage son pouvoir le 24 juin car le scrutin marquera le passage à un système présidentiel avec un chef de l'Etat aux pouvoirs élargis.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Les messages internes de Nasrallah et leurs différentes interprétations

Pause verte de Suzanne BAAKLINI

Déchets : de l’urgence de sortir de l’improvisation et d’instaurer un vrai débat

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants