Rechercher
Rechercher

Liban

Réfugiés syriens : Aoun en appelle aux Emirats, à l'Arabie saoudite et à l'Egypte

Le président libanais, Michel Aoun, a demandé mercredi aux Emirats arabes unis, à l'Arabie saoudite et à l'Egypte d'apporter leur aide pour un retour des réfugiés syriens du Liban dans leur pays, alors que la communauté internationale estime un tel retour prématuré.

"Le Liban tient à avoir les meilleures relations avec les pays arabes et il ne peut pas constituer un théâtre d'ingérences dans leurs affaires", a affirmé le chef de l'Etat, dans un message publié sur la page Twitter officielle de la présidence.

Lors d'un entretien à Baabda avec les ambassadeurs émirati et égyptien et le chargé d'affaires saoudien, le chef de l'Etat a réclamé que leurs pays respectifs "interviennent afin d'aider à obtenir le retour des déplacés syriens dans leur pays".

Le Liban accueille près d'un million de réfugiés syriens enregistrés auprès de l'ONU.

Le pays a officiellement rejeté le communiqué relatif à la crise des réfugiés syriens au Liban et publié à l'issue de la conférence internationale de Bruxelles. M. Aoun avait affirmé que le Liban réclamait "un retour sécurisé des déplacés, notamment dans les régions stables", alors que la conférence avait considéré qu'une solution politique en Syrie devait précéder leur retour.



Le président libanais, Michel Aoun, a demandé mercredi aux Emirats arabes unis, à l'Arabie saoudite et à l'Egypte d'apporter leur aide pour un retour des réfugiés syriens du Liban dans leur pays, alors que la communauté internationale estime un tel retour prématuré.

"Le Liban tient à avoir les meilleures relations avec les pays arabes et il ne peut pas constituer un théâtre...