Dernières Infos

Les frappes en Syrie, un message à Pyongyang, selon un ministre japonais

AFP
20/04/2018

Les frappes occidentales du week-end dernier contre le régime syrien envoient aussi un message à Pyongyang, a estimé vendredi à Washington le ministre japonais de la Défense Itsunori Onodera.

M. Onodera qui était reçu au Pentagone par le ministre américain de la Défense Jim Mattis, a souligné que le Japon "approuve la décision des Etats-Unis, du Royaume-Uni et de la France basée sur la détermination à ne jamais tolérer la prolifération et l'usage d'armes chimiques".

"Je pense que (les frappes, ndlr) ont envoyé un certain message à la Corée du Nord elle aussi", a-t-il ajouté, alors que le président Donald Trump se prépare à rencontrer en personne le dirigeant nord-coréen Kim Jong Un. "L'Asie est confrontée à la menace grave et imminente du programme d'armes de destruction massive et de missiles de la Corée du Nord", a rappelé le ministre japonais dont les propos étaient traduits par un interprète. "Et dans le cadre de notre alliance inébranlable avec les Etats-Unis, nous devons oeuvrer de concert avec la communauté internationale pour faire abandonner à la Corée du Nord son programme de missiles et d'armes de destruction massive de manière complète, vérifiable et irréversible".

Pour sa part, M. Mattis a souligné que les Etats-Unis poursuivaient leur campagne de "pression maximum" sur la Corée du Nord. "Je salue le rôle de premier plan joué dans les eaux internationales par le Japon dans l'application des sanctions du Conseil de sécurité de l'ONU", a ajouté le chef du Pentagone.  "Ensemble, nous sommes convaincus que l'alliance américano-japonaise est essentielle à l'heure où la concurrence entre les grandes puissances a repris", a-t-il poursuivi.

M. Mattis a souligné que les discussions avec la Corée du Nord ne se feraient pas au détriment du Japon. "Nous n'allons pas réduire notre engagement envers la relation bilatérale entre le Japon et les Etats-Unis", a-t-il dit. "C'est une alliance mutuellement bénéfique entre deux nations démocratiques qui se font confiance".

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué