Dernières Infos

Le boycott diplomatique du Royaume-Uni "sans impact" sur le Mondial-2018, selon les organisateurs

AFP
14/03/2018

La décision de Londres de ne pas envoyer de ministre ou de membre de la famille royale à la Coupe du monde de football en Russie cet été n'aura pas d'impact sur la compétition, a assuré mercredi Moscou, comme la Fifa.

"Le choix revient à chaque supporter de venir à la Coupe du monde ou de ne pas venir. Cela n'aura pas d'impact sur la qualité du tournoi. Nous avons toujours l'intention de l'organiser au plus haut niveau", a déclaré à l'agence de presse RIA Novosti Alexeï Sorokine, qui est à la tête du Comité d'organisation du Mondial-2018.
"C'est dommage que tout le monde n'adhère pas au principe (consistant à) laisser le football en dehors de la politique", a-t-il ajouté.

Dans un communiqué, la Fifa a affiché sa "totale confiance dans le fait que les 32 équipes participantes et les supporters du monde entier feront de ce Mondial un événement mémorable".
"Pour ce qui concerne la représentation administrative ou diplomatique à la Coupe du monde, il appartient à chaque pays de se prononcer sur sa présence de manière indépendante", poursuit l'instance du football mondial.

La Première ministre britannique Theresa May a accusé mercredi la Russie d'être "coupable" de l'empoisonnement de l'ex-espion russe Sergueï Skripal sur le sol britannique. Elle a annoncé en représailles la suspension des contacts bilatéraux de haut niveau et l'expulsion de 23 diplomates russes.
Elle a ajouté "qu'il n'y aura pas de participation des ministres - ou des membres de la famille royale - à la Coupe du monde de football cet été en Russie". Celle ci aura lieu du 14 juin au 15 juillet.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Tempête dans la région, crise gouvernementale au Liban

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué