Dernières Infos

Israël : le gouvernement propose un projet de loi pour éviter des nouvelles élections

AFP
12/03/2018

Des ministres israéliens ont donné lundi leur approbation initiale à un projet de loi sur la conscription des ultra-orthodoxes, selon un porte parole du ministère de la Justice, une mesure visant à éviter des élections anticipées.

Alors que le comité ministériel chargé de la législation donnait son accord à ce projet controversé car il pérennise une exemption de service militaire pour les étudiants des yechivot (séminaires talmudiques), le ministre de la défense Avigdor Lieberman n'a pas dit s'il apporte son soutien à cette loi.

Les partis ultra-orthodoxes, membres de la coalition, ont menacé de ne pas voter le budget 2019 sans l'adoption d'une loi prolongeant l'exemption. Le ministre des Finances Moshe Kahlon, du parti Koulanou (centre droit), a averti que si le budget n'est pas adopté d'ici Pâques, fin mars, il recommanderait à sa formation "de quitter le gouvernement".

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu, confronté à une possible inculpation dans des affaires de corruption présumée, a répété qu'il travaillait pour "un gouvernement stable qui fonctionnerait jusqu'à la fin de son mandat, en novembre 2019".

Lors d'une réunion dimanche soir, les partis ultra-orthodoxes ont informé M. Netanyahu qu'ils accepteraient de voter pour le budget 2019 si la loi était votée en première lecture après avoir reçu l'aval du comité ministériel même si le vote décisif est reporté en été.

Ce projet de loi sera affiné avec l'aide du procureur général et du ministre de la Défense, a affirmé lundi un porte-parole du ministère de la Justice.

En septembre, la Cour suprême avait annulé un texte législatif exemptant les étudiants d'écoles talmudiques du service militaire obligatoire mais avait suspendu cette décision pour un an. Les partis ultra-orthodoxes ont exigé une nouvelle loi prolongeant cette exemption.

La question de la conscription cristallise depuis des années les dissensions entre laïcs et religieux dans ce pays. Le ministre de la Défense, Avigdor Lieberman, du parti nationaliste laïc Israël Beiteinou a laissé entendre qu'il ne resterait pas dans la coalition si cette loi était votée. Les membres de son parti doivent se réunir lundi pour finaliser leur décision.

Les derniers sondages prédisent une victoire du Likoud (droite), le parti de M. Netanyahu, en cas de législatives anticipées, malgré plusieurs enquêtes policières concernant le Premier ministre. Une victoire pourrait renforcer sa position avant une décision du procureur général sur une éventuelle inculpation.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué