Dernières Infos

Henrik de Danemark a promu l'"inaltérable amitié entre la France et le Danemark", rappelle Macron

AFP
14/02/2018

Le président français Emmanuel Macron a rendu hommage mercredi au prince Henrik de Danemark, décédé la veille, rappelant l'engagement de ce Français épris de viticulture et de poésie en faveur de la "longue et inaltérable amitié entre la France et le Danemark".
"Né Français à Talence, diplomate de carrière, amoureux des voyages, fin connaisseur de l'Extrême-Orient, Henri de Monpezat, devenu Prince Henrik de Danemark après son mariage avec la reine Margrethe en 1967, avait toujours eu à coeur de promouvoir la longue et inaltérable amitié entre la France et le Danemark, deux nations dont l'alliance ne fut jamais rompue", a souligné l'Elysée dans un communiqué.
"Il veilla en particulier à ce que la langue française demeure employée à la Cour et reste enseignée au Danemark, notamment au lycée Prince Henri, le plus important lycée français d'Europe du Nord, fort de 950 élèves."

Henrik de Danemark, un aristocrate girondin épris de viticulture et de poésie, est décédé mardi soir à 83 ans sans avoir jamais coiffé la couronne royale après ses noces avec l'héritière du trône danois, Margrethe.

"Epris de lettres et d'art de vivre, il avait publié plusieurs recueils de vers en français et en danois, notamment Cantabile (2000), illustré par son épouse, mais aussi des souvenirs rédigés avec un humour souriant (Destin oblige, 1996) et même un livre de cuisine", rappelle l'Elysée, soulignant par ailleurs qu'"il veillait amoureusement sur son domaine viticole du Château de Cayx, dans le Lot".
Le président de la République, qui a appris "avec tristesse" son décès, et son épouse Brigitte Macron ont adressé "à la reine Margrethe II, à ses fils Frederik et Joachim, à ses petits-enfants et au peuple du Danemark, leurs sincères condoléances".

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Trois nœuds pour la formation du gouvernement, mais des tractations rapides

Un peu plus de Médéa AZOURI

La nuit, je mens

Le Journal en PDF

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué