Dernières Infos

Syrie : la Turquie installe un nouveau poste d'observation à Idleb

AFP
05/02/2018

L'armée turque a entrepris lundi l'installation d'un nouveau poste d'observation dans la province d'Idleb, dans le nord-ouest de la Syrie, l'une des zones de désescalade décidées dans le cadre du processus d'Astana, a annoncé l'état-major turc.

Des troupes turques ont lancé des travaux pour établir ce poste d'observation dans le secteur de Cheikh Issa dans la province d'Idleb, la dernière qui échappe entièrement au pouvoir de Damas et qui est contrôlée par Hayat Tahrir al-Cham, groupe jihadiste dominé par l'ex-branche locale d'El-Qaëda, ainsi que par plusieurs groupes rebelles.

Lors de pourparlers à Astana l'année dernière, la Turquie, qui soutient les rebelles syriens, et l'Iran et la Russie, alliés du régime, s'étaient mis d'accord sur la création de "zones de désescalade" permettant d'abaisser les tensions en Syrie en proie à une guerre civile depuis 2011.

En octobre 2017, la Turquie avait ainsi déployé des dizaines de soldats et des blindés dans la province d'Idleb où trois postes d'observation turcs ont été établis en application de l'accord d'Astana.

Le nouveau déploiement turc survient alors que les forces du régime syrien, soutenues par Moscou, mènent une vaste offensive depuis fin décembre dans la province d'Idleb.

La Turquie, qui coopère étroitement avec la Russie sur le dossier syrien, a fait monter la pression récemment, à mesure que les forces de Damas intensifiaient leurs bombardements à Idleb. Les autorités turques ont ainsi convoqué en janvier les ambassadeurs de Russie et d'Iran à Ankara pour leur communiquer leur "gêne" face aux bombardements du régime syrien. En parallèle, Moscou a rappelé Ankara à l'ordre en demandant à l'armée turque de mieux contrôler les rebelles soutenus par la Turquie à Idleb, après une attaque à l'aide de drones contre des bases russes en Syrie.

Un pilote russe a en outre été tué samedi après la destruction de son avion par des tirs revendiqués par Hayat Tahrir al-Cham dans la région d'Idleb.

L'armée turque envisage de mener des missions de reconnaissance pour instaurer deux autres postes d'observation à Idleb, ajoute le communiqué diffusé lundi.

L'annonce de l'armée survient au 17e jour d'une offensive lancée par Ankara dans l'enclave kurde syrienne d'Afrine, voisine d'Idleb, contre la milice kurde des Unités de protection du peuple (YPG) qualifiée de "terroriste" par la Turquie mais alliée des Etats-Unis dans la lutte contre le groupe jihadiste Etat islamique (EI).

Un premier convoi turc qui se dirigeait vers le secteur de cheikh Issa mardi avait été la cible d'une attaque, imputée par Ankara aux YPG. Une personne, un employé civil de l'armée, a été tuée dans cette attaque, selon l'armée turque.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué