Liban

Jreissati répond...

OLJ
05/02/2018

Le ministre de la Justice, Salim Jreissati, a jugé « honteux » les propos du chef des Kataëb, Samy Gemayel, concernant le pouvoir judiciaire. S’adressant à M. Gemayel, le ministre a écrit sur son compte Twitter : « Le pouvoir judiciaire est indépendant. Mais, l’important, c’est que vous le saisissiez pour confirmer vos droits et vos accusations. » « Plein de péchés sont commis à l’encontre de la justice et de la nation au nom de l’échéance électorale », a ajouté le ministre de la Justice.
Réagissant à ces propos, l’ancien ministre Alain Hakim (Kataëb) s’est adressé à Salim Jreissati par ce tweet : « La honte, M. le Ministre, réside dans les (mauvais) agissements, ainsi que dans l’arbitraire et les infractions. Le silence radio observé par le gouvernement face à ce qui s’est passé récemment, et les poursuites engagées contre Marcel Ghanem et Hicham Haddad sont un modèle de vos objectifs, et de ce que nous refusons », a ajouté M. Hakim.

À la une

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Avec le début de la prospection, le Liban face à de nouvelles perspectives

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

Le magazine économique du groupe

À table

Quatre mouloukhyés à goûter

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'OLJ vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants