Rechercher
Rechercher

Économie - Dirigeants

Le prince saoudien al-Walid ben Talal reste président de Kingdom Holding

La société Kingdom Holding a confirmé hier que le prince millionnaire saoudien al-Walid ben Talal restait son président, écartant les rumeurs selon lesquelles il aurait lâché les rênes de son groupe après sa récente libération. Le prince al-Walid a été libéré samedi, trois mois après son arrestation dans le cadre d’un vaste coup de filet présenté par les autorités saoudiennes comme une opération anticorruption. Selon elles, il a conclu un « arrangement » – dont la teneur n’a pas été communiquée – pour recouvrer la liberté. Le prince al-Walid, qui possède 95 % de Kingdom Holding, faisait partie des personnalités les plus emblématiques parmi les quelque 400 personnes arrêtées en novembre, notamment des ministres et des hommes d’affaires. Ce coup de filet anticorruption sans précédent dans le royaume saoudien a été lancé par le puissant prince héritier Mohammad ben Salmane, qui a entrepris depuis deux ans une série de réformes pour rendre le royaume ultraconservateur plus attrayant pour les investisseurs et moins dépendant du pétrole.


La société Kingdom Holding a confirmé hier que le prince millionnaire saoudien al-Walid ben Talal restait son président, écartant les rumeurs selon lesquelles il aurait lâché les rênes de son groupe après sa récente libération. Le prince al-Walid a été libéré samedi, trois mois après son arrestation dans le cadre d’un vaste coup de filet présenté par les autorités...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut