X

Dernières Infos

Sept centres médicaux fermés à Gaza faute de carburant

AFP
31/01/2018

Sept centres médicaux à Gaza ont dû interrompre leurs services mercredi en raison du manque de carburant pour alimenter les générateurs, a indiqué le ministère de la santé dans l'enclave palestinienne.

La situation sanitaire dans la bande de Gaza est entrée dans une "phase sans précédent" en raison de la pénurie d'électricité, a affirmé dans un communiqué Achraf al-Qudra, porte-parole du ministère de la Santé à Gaza, territoire dirigé par le mouvement islamiste Hamas.

Lundi, l'hôpital palestinien de Beit Hanoun, dans le nord de l'enclave, avait déjà cessé de fonctionner faute de fuel et a annoncé le transfert de ses patients vers d'autres établissements.

Le gouvernement palestinien basé en Cisjordanie et dirigé par le Fateh, rival politique de longue date du Hamas, a accusé ce mouvement islamiste d'exagérer le problème, en affirmant que l'approvisionnement en fuel continuait.
Les deux millions d'habitants de la bande de Gaza ne reçoivent du réseau public que quelques heures d'électricité par jour. De nombreux foyers et services s'en remettent à des générateurs, notamment les hôpitaux.

Le mauvais temps des dernières semaines a provoqué une hausse de la consommation d'électricité et de carburant.
La bande de Gaza contrôlée aurait besoin de 500 mégawatts d'électricité par jour, mais dispose de moins de la moitié.

Israël soumet la bande de Gaza à un rigoureux blocus destiné à contenir le Hamas, l'un de ses grands ennemis. L'Egypte maintient fermée quasiment en permanence sa frontière avec Gaza, la seule non contrôlée par Israël.

Mardi, l'envoyé spécial de l'ONU au Proche-Orient Nickolay Mladenov avait prévenu que Gaza était au bord "d'un effondrement total".
"Je dis souvent publiquement, lors de réunions du Conseil de sécurité et dans d'autres cadres, que nous nous trouvons au milieu d'une crise humanitaire majeure", a dit M. Mladenov. "Que les choses soient claires aujourd'hui, nous sommes bien au-delà", a-t-il ajouté.

Le responsable onusien a estimé que sauver Gaza d'un désastre passait par la restauration du pouvoir de l'Autorité palestinienne : le Hamas a pris le pouvoir dans l'enclave en 2007 après une quasi guerre civile contre le Fateh, le parti qui domine l'Autorité palestinienne.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué