Dernières Infos

Israël annonce avoir détruit un tunnel d'infiltration à partir de Gaza

AFP
14/01/2018

L'armée israélienne a annoncé dimanche avoir détruit un tunnel creusé par le Hamas, formation islamiste palestinienne qui contrôle la bande de Gaza, pour mener des infiltrations en Israël, précisant avoir mené des raids aériens et usé d'autres moyens pour démolir la galerie souterraine.

Ce genre de tunnels a servi à des attaques anti-israéliennes notamment durant la dernière guerre menée par Israël dans la bande de Gaza en 2014 au cours de laquelle une trentaine de tunnels souterrains avaient été découverts et détruits. Le porte-parole de l'armée Jonathan Conricus a dit ignorer si la destruction du tunnel annoncée dimanche avait fait des victimes.

Le tunnel était en construction et il a été détruit samedi, selon la même source. Il s'étendait notamment sous le point de passage de Kerem Shalom par où passent les marchandises entre Israël et l'enclave palestinienne ainsi que des conduits de gaz et d'essence.

Selon le porte-parole, l'aviation a attaqué samedi soir et l'armée a utilisé d'autres moyens qui n'ont pas été révélés. Le raid a eu lieu dans la bande de Gaza tandis que d'autres moyens ont été utilisés pour la partie du tunnel qui se trouvait en Israël.

Le tunnel commençait à l'est de la ville de Rafah, dans le sud de la bande de Gaza, et s'étendait sur 180 mètres en territoire israélien puis se poursuivait en Egypte sur une étendue qui n'a pas été précisée. Aucun point de sortie n'a été repéré, a ajouté le porte-parole. Ce dernier a indiqué que l'opération de destruction a été coordonnée avec l'Egypte. Le tunnel faisait environ un kilomètre et demi de long.

Israël a affirmé avoir développé de nouveaux moyens technologiques pour détecter et détruire ce genre de tunnels, tout en construisant le long de la frontière un mur souterrain. Le tunnel dont la démolition a été annoncée dimanche est le troisième détruit depuis la fin octobre par Israël.

Cette opération survient à un moment particulièrement tendu. La décision du président américain Donald Trump de reconnaître le 6 décembre Jérusalem comme capitale d'Israël a provoqué des affrontements ainsi que des tirs de roquettes de la bande de Gaza vers Israël auxquels l'Etat hébreu a répliqué par des raids aériens.

Le porte-parole a affirmé qu'Israël, en détruisant le tunnel, ne cherchait pas à déclencher une escalade militaire, mais à défendre sa souveraineté.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué