Économie

Les employés d’EDL maintiennent leur grève

Infrastructures
OLJ
04/01/2018

Le syndicat des employés d'EDL a annoncé hier son intention de poursuivre le mouvement de grève lancé en décembre pour protester contre les modalités d'application de la nouvelle grille des salaires. Le syndicat a notamment regretté que « la réunion organisée le 23 décembre 2016 » entre le Premier ministre Saad Hariri, le ministre de l'Énergie et de l'Eau César Abi Khalil, et les représentants du syndicat n'ait pas encore donné de résultat.
Cette grève intervient alors que le fournisseur d'électricité doit déjà faire face à la mobilisation d'une partie des salariés de deux de ses prestataires de services, notamment National Electricity Utility Company (NEUC ; groupe Debbas) qui opère principalement dans le Sud et dont l'avenir de son partenariat avec EDL – lancé en 2012 – est toujours en suspens.
Ils ont été rejoints par les salariés de KVA (Arabian Construction Company et Khatib & Alami), en charge de Beyrouth et de la Békaa, qui ont également multiplié les mouvements de grève ces dernières semaines, pour afficher leur solidarité avec les employés de NEUC. En octobre, le gouvernement a validé la reconduction jusqu'à fin 2021 des contrats de KVA et du troisième prestataire, Bus (groupe Butec ; notamment en charge des régions du nord du pays). Celui de NEUC fait encore l'objet de négociations, tandis que la dernière extension de contrat accordée par EDL est arrivée à échéance le 31 décembre dernier.
NEUC, Bus et KVA assurent depuis 2012 la maintenance du réseau de distribution d'électricité et la collecte des factures pour le compte d'EDL depuis 2012. Le fournisseur d'électricité a notamment profité de ce contrat pour replacer environ 2 000 de ses travailleurs journaliers au sein du secteur privé, une situation à l'origine de tensions sociales.

À la une

Retour à la page "Économie"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les signatures du jour

Un peu plus de Médéa AZOURI

Rencontres

Le Journal en PDF

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

X
Déjà abonné ? Identifiez-vous
Vous lisez 1 de vos 10 articles gratuits par mois.

Pour la défense de toutes les libertés.