Dernières Infos

Hausse des crimes violents en Allemagne, attribuée aux migrants

Reuters
03/01/2018

Le nombre de crimes violents a augmenté d'environ 10% en 2015 et en 2016 en Allemagne, selon une étude qui attribue plus de 90% de cette hausse à de jeunes migrants.

Ce rapport, commandé par le gouvernement à un groupe d'experts, devrait relancer les polémiques sur l'arrivée massive de migrants en Allemagne - plus d'un million depuis la mi-2015 - alors que la chancelière Angela Merkel cherche toujours à constituer un gouvernement après les élections législatives de septembre dernier.
Les réfugiés qui ont fui des zones de guerre comme la Syrie sont moins susceptibles de commettre des crimes violents que les autres migrants ayant moins de chances de se voir accorder l'asile, note le document.

Selon les experts, les chiffres recueillis sur les deux années 2015 et 2016 révèlent une forte hausse des crimes violents commis par des migrants âgés de 14 à 30 ans.
Le criminologue Christian Pfeiffer, l'un de ces experts, souligne qu'il existe d'énormes différences entre les différents groupes de réfugiés, en fonction de leur région d'origine et de leurs chances d'obtenir l'asile en Allemagne.

Les demandeurs venant de zones de guerre, les mieux placés pour être autorisés à rester, cherchent ainsi à éviter les problèmes, constate l'étude.
Environ 17% des crimes violents attribués à des migrants en Basse-Saxe seraient dus à des migrants nord-africains, qui représentent seulement un pour cent des demandeurs d'asile recensés dans cet Etat, ajoutent les experts qui jugent que le regroupement familial, sujet de discorde au sein de la classe politique allemande, pourrait être un moyen de réduire les violences.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants