Dernières Infos

L'Autorité palestinienne accepte de payer à nouveau l'électricité pour Gaza

AFP
03/01/2018

Les prix du bus et du métro à Buenos Aires vont augmenter de 30 à 60%, a annoncé mercredi le gouvernement libéral de Mauricio Macri, qui devrait bientôt rehausser d'autres tarifs sur fond de manifestations.
Avec ces augmentations, le gouvernement cherche à réduire son déficit public, attendu à 3,5% du PIB en 2018.

Les hausses dans les transports s'échelonneront entre février et juin. Fin décembre, le ministre de l'économie a annoncé que la dette publique du pays, troisième économie d'Amérique latine, augmenterait dans les prochaines années pour rééquilibrer les comptes publics, après avoir relevé de 10 à 15% sa perspective d'inflation pour cette nouvelle année.

Le ticket de bus passera ainsi de 6 pesos (30 centimes de dollars) à 10 pesos (50 centimes), tandis que celui du métro passera de 7,50 pesos (40 centimes de dollars) à 12 pesos (60 centimes).

Après les transports, des annonces de hausse des prix de l'essence, de l'électricité, du gaz et de l'eau devraient suivre.
Après la fin à la politique de subventions généralisées de l'ex-présidente Cristina Kirchner, sous Mauricio Macri, arrivé au pouvoir fin 2015, le gaz, l'électricité et l'eau ont connu des hausses de 400% en moyenne ces dernières années.

En 2017, l'inflation devrait tourner autour de 24%, très loin des 17% prévus par le gouvernement de Mauricio Macri. Un scénario identique à 2016, lorsqu'un objectif de 25% avait été fixé, alors que le chiffre réel avait bondi à 41%.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Le Liban et les spéculations sur l’avenir des relations syro-iraniennes

Un peu plus de Médéa AZOURI

« Nous sommes heureux et honorés de vous recevoir »

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué