Dernières Infos

L'Autorité palestinienne accepte de payer à nouveau l'électricité pour Gaza

AFP
03/01/2018

Les prix du bus et du métro à Buenos Aires vont augmenter de 30 à 60%, a annoncé mercredi le gouvernement libéral de Mauricio Macri, qui devrait bientôt rehausser d'autres tarifs sur fond de manifestations.
Avec ces augmentations, le gouvernement cherche à réduire son déficit public, attendu à 3,5% du PIB en 2018.

Les hausses dans les transports s'échelonneront entre février et juin. Fin décembre, le ministre de l'économie a annoncé que la dette publique du pays, troisième économie d'Amérique latine, augmenterait dans les prochaines années pour rééquilibrer les comptes publics, après avoir relevé de 10 à 15% sa perspective d'inflation pour cette nouvelle année.

Le ticket de bus passera ainsi de 6 pesos (30 centimes de dollars) à 10 pesos (50 centimes), tandis que celui du métro passera de 7,50 pesos (40 centimes de dollars) à 12 pesos (60 centimes).

Après les transports, des annonces de hausse des prix de l'essence, de l'électricité, du gaz et de l'eau devraient suivre.
Après la fin à la politique de subventions généralisées de l'ex-présidente Cristina Kirchner, sous Mauricio Macri, arrivé au pouvoir fin 2015, le gaz, l'électricité et l'eau ont connu des hausses de 400% en moyenne ces dernières années.

En 2017, l'inflation devrait tourner autour de 24%, très loin des 17% prévus par le gouvernement de Mauricio Macri. Un scénario identique à 2016, lorsqu'un objectif de 25% avait été fixé, alors que le chiffre réel avait bondi à 41%.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les signatures du jour

Commentaire de Anthony SAMRANI

Idleb n’est pas Alep, mais...

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants