Dernières Infos

Pérou: un car chute d'une falaise, au moins 36 morts

AFP
02/01/2018

Au moins 36 personnes sont mortes mardi au Pérou lorsqu'un car a chuté d'une falaise haute d'une centaine de mètres, après avoir été percuté par un camion sur une autoroute longeant la côte Pacifique, a annoncé la police.

Six heures après l'accident qui a eu lieu à 11H43 (16H43 GMT) au niveau du "virage du diable", à 45 kilomètres au nord de Lima, "30 corps ont été retirés et six sont encore sous le car", a déclaré à la presse le colonel Dino Escudero, chef de la police de la route.
Un précédent bilan faisait état de 25 morts.
Seuls six occupants du car ont été retrouvés vivants et hospitalisés, dont quatre dans un état grave.

Les secouristes, dont certains ont été hélitreuillés sur le site et d'autres sont descendus de la falaise au moyen de cordes, poursuivaient leurs recherches d'autres corps alors que les vagues dues à la marée se rapprochaient. Selon les autorités, une grue devrait arriver sur place pour soulever le car qui se trouve sur le toit, au pied de la falaise et à quelque mètres de la mer, l'habitacle enfoncé par la violence de l'impact.

Le car, qui se dirigeait vers la capitale péruvienne depuis la ville de Huacho (centre) distante de 130 km, transportait 55 passagers et deux chauffeurs.
"C'est très douloureux pour le pays de subir un accident aussi grave. Ma solidarité profonde avec la douleur des familles", a écrit sur Twitter le président Pedro Pablo Kuczynski.

L'autoroute où s'est produit l'accident est considérée comme très dangereuse et réservée aux camions et autocars. Les voitures doivent elles emprunter la route Panaméricaine.
Plus de 2.500 personnes ont été tuées dans des accidents de la route au Pérou en 2016, selon des chiffres officiels. Le bilan de 2017 n'a pas encore été publié.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants