Moyen Orient et Monde

À Athènes, Erdogan ranime de vieux différends

Diplomatie
OLJ
08/12/2017

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a profité, hier, d'une visite historique en Grèce pour ranimer, sans grand succès, la discussion sur les vieux différends gréco-turcs et accuser de nouveau l'Europe de ne pas remplir ses promesses vis-à-vis d'Ankara dans le cadre du pacte UE-Ankara sur les réfugiés. Venu à Athènes pour la première visite en 65 ans d'un chef d'État turc, et avec la volonté affichée par les deux pays d'améliorer leurs relations, M. Erdogan a consacré une partie de sa rencontre avec le président Prokopis Pavlopoulos à formuler des doléances. Il a ainsi, entre autres, réitéré la demande d'une « mise à jour » du traité de Lausanne, signé par plusieurs pays en 1923 – dont la Grèce et la Turquie – et définissant des frontières en Europe et au Moyen-Orient. M. Pavlopoulos, l'un des meilleurs juristes grecs, ancien professeur à la faculté de droit d'Athènes, a rejeté poliment, mais fermement toute modification. M. Erdogan a enchaîné en déplorant que les droits de la minorité musulmane dans le nord-ouest de la Grèce, forte de 120 000 personnes, « ne soient pas respectés en vertu du traité de Lausanne ».

À la une

Retour à la page "Moyen Orient et Monde"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les signatures du jour

Un peu plus de Médéa AZOURI

Rencontres

Le Journal en PDF

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

X
Déjà abonné ? Identifiez-vous
Vous lisez 1 de vos 10 articles gratuits par mois.

Pour la défense de toutes les libertés.