Dernières Infos

Face à la Russie, l'Otan coopère en mer Noire avec les garde-côtes géorgiens

AFP
06/12/2017

L'Otan va intensifier sa coopération avec la Géorgie, l'un de ses partenaires les plus fidèles à l'Est, grâce à un échange d'informations avec ses garde-côtes en mer Noire afin de faire face à la "présence renforcée" de la Russie, a annoncé mercredi le chef de l'Alliance.

"Nous sommes très très favorables à un renforcement de la coopération avec les garde-côtes géorgiens, par un échange d'informations, parce que la mer Noire revêt une grande importance pour la Géorgie mais aussi bien sûr pour l'Otan", a déclaré Jens Stoltenberg, le secrétaire général de l'Alliance atlantique, lors d'une conférence de presse à Bruxelles.
"Nous avons observé une présence renforcée de la Russie en mer Noire et nous voyons une augmentation de la présence militaire russe en Crimée", une péninsule annexée par Moscou en 2014, a expliqué M. Stoltenberg au deuxième jour d'une réunion des chefs de la diplomatie de l'Alliance à Bruxelles.

L'Otan avait décidé en février de renforcer sa présence navale en mer Noire, dans le cadre de sa politique de dissuasion en réaction à l'attitude jugée menaçante de la Russie depuis l'éclatement du conflit ukrainien en 2014.
Cela s'est traduit par des rotations plus fréquentes de navires des pays de l'Otan en mer Noire et une augmentation des formations et exercices conjoints, alors que trois pays de l'Otan -- la Turquie, la Bulgarie et la Roumanie -- y ont un accès.

Outre la Russie, l'Ukraine et la Géorgie ont également accès à la mer Noire. Ces deux partenaires inconditionnels de l'Otan sont en conflit avec la Russie qu'ils accusent de soutenir et armer des rebelles ayant proclamé des républiques séparatistes sur leurs territoires.

La Géorgie ambitionne de rejoindre l'Otan et espère que les dirigeants de l'Alliance, qui assurent depuis dix ans que leur "porte est ouverte", enverront un signal positif à ce propos lors de leur prochain sommet à Bruxelles, en juillet 2018.

"La Géorgie a tous les outils qu'il lui faut pour avancer vers une adhésion", a estimé M. Stoltenberg à l'issue d'une réunion des chefs de la diplomatie de l'Alliance avec leur homologue géorgien Mikheïl Janelidze.
"Les Alliés ont félicité la Géorgie pour les progrès réalisés en matière de réformes, sur l'Etat de droit, le fait de construire des institutions démocratiques, de lutter contre la corruption et nous continuerons d'aider la Géorgie sur cette voie, y compris pour la modernisation de ses forces armées", a-t-il assuré.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué