Liban

Nasrallah : Après la libération de Boukamal, en Syrie, on pourra dire que le "califat" de l'EI est fini

Le secrétaire général du Hezbollah, Hassan Nasrallah, a affirmé lundi qu'après la libération totale de la ville syrienne de Boukamal, le "califat" de l'Etat islamique sera fini.

"Après Alep, Deir ez-Zor, Mayadine, la dernière bataille se passe à Boukamal. Quand le dernier quartier de cette ville sera libéré, l'histoire pourra marquer la fin de Daech en tant qu'Etat avec ses infrastructures, a lancé Hassan Nasrallah dans un discours retransmis en direct sur les chaînes de télévision. Mais cela ne veut pas dire la fin de l'organisation jihadiste".

L'armée syrienne et ses alliés ont progressé samedi à Boukamal, reprenant le contrôle de la quasi totalité du dernier bastion urbain contrôlé par le groupe jihadiste en Syrie.

En 2014, à l'issue d'une percée fulgurante, les jihadistes s'étaient emparés de près de la moitié de la Syrie et près d'un tiers du territoire irakien, et avaient proclamé un "califat" à cheval entre ces deux pays.
Trois ans plus tard, l'EI a perdu quasiment tous les territoires dont il avait pris le contrôle.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Le secrétaire général du Hezbollah, Hassan Nasrallah, a affirmé lundi qu'après la libération totale de la ville syrienne de Boukamal, le "califat" de l'Etat islamique sera fini.


"Après Alep, Deir ez-Zor, Mayadine, la dernière bataille se passe à Boukamal. Quand le dernier quartier de cette ville sera libéré, l'histoire pourra marquer la fin de Daech en tant qu'Etat avec ses...