X

Campus

La NDU renouvelle son engagement en faveur de l’environnement et du développement durable

Carole AWIT | OLJ
11/11/2017

Parce que la vie sur le campus a un impact sur l'environnement, et que les étudiants tout comme le personnel doivent se sentir concernés par la cause écologique, la NDU a pris elle aussi, comme l'USJ (lire par ailleurs), le pari de rendre la communauté universitaire plus respectueuse de la planète en s'engageant dans des démarches écoresponsables.
L'université a donc mis en place un groupe de travail pour la durabilité environnementale qui a élaboré un plan d'action stratégique. Ce plan porte notamment sur la conservation de l'eau, la réduction de l'empreinte carbone, la gestion des terres et des écosystèmes et les achats durables. Au programme également, la mise en place d'actions vertes au quotidien, comme le tri des déchets, activité à laquelle s'adonnent avec motivation de plus en plus d'étudiants, l'économie d'énergie et le recyclage. Ces actions ciblées contribuent à la réalisation des objectifs de développement durable adoptés par l'ONU et répondent à l'appel du pape François pour une prise de conscience écologique. Afin de mobiliser la communauté étudiante, le corps enseignant et le personnel aux enjeux du développement durable et à la gestion environnementale du campus, la chaire Benoît XVI des études religieuses, culturelles et philosophiques de la NDU a organisé, en collaboration avec le personnel chargé de travailler sur la durabilité environnementale, une conférence intitulée « Our common home : sustaining a green and clean campus.»
Durant la journée du 2 novembre, la NDU, membre officiel du Global Compact des Nations unies (UNGC), a accueilli sur son campus principal des intervenants et des partenaires tels que Dr Victoria Charles, de l'Université Santa Monica de Californie, le représentant du ministre de l'Environnement Tarek el-Khatib, le Dr Joseph el-Asmar, le représentant du ministre de l'Énergie et de l'Eau, César Abi Khalil, le Dr Joseph Assad, le président de la Fédération des municipalités du Kesrouan, cheikh Juan Hobeich, Jose-Luis Vinuesa-Santamaria, directeur de la division du développement durable de la délégation de l'Union européenne, le représentant résident du Programme des Nations unies pour le développement (PNUD), Edgar Chehab, la chargée de responsabilité sociale des entreprises à Bank Audi, Hasmig Khoury, et Rabih Osta, directeur régional de Phoenix du Groupe Indevco. Les intervenants se sont prononcés sur l'importance du développement durable et sur les avantages de créer des partenariats locaux et internationaux dans le but de protéger l'environnement. Il a été aussi question des énergies renouvelables et des changements environnementaux planétaires, notamment climatiques, et la nécessité de créer des plans pour s'y adapter. Les interventions de l'équipe académique et du corps professionnel de la NDU ont mis en évidence le rôle important de la communauté universitaire pour permettre à l'établissement d'enseignement supérieur d'innover afin que son campus puisse adopter une politique de développement durable. Les étudiants des facultés de génie, d'économie et des sciences naturelles et appliquées avaient aussi leur mot à dire en partageant avec le public les actions qu'ils mènent pour rendre leur campus plus vert et durable.
Cette conférence annonce une série d'autres événements tels que des tables rondes et des ateliers que la NDU mettra en place tout au long de l'année dans le but d'œuvrer pour atteindre les 17 objectifs de développement durable énoncés dans le Programme de développement durable à l'horizon 2030 adopté par les dirigeants du monde en septembre 2015.

C.A.

À la une

Retour à la page "Campus"

Dernières infos

Les signatures du jour

L’édito de Ziyad MAKHOUL

Pays : Liban ; capitale : Téhéran

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué