Finance

Pas de « risque sérieux » pour les banques libanaises au Kurdistan irakien

Une dizaine de banques libanaises se sont implantées en Irak et dans le Kurdistan irakien. Bassim Shati/Reuters

La Banque centrale irakienne (BCI) a demandé aux banques opérant au Kurdistan irakien de suspendre (temporairement) leurs activités dans cette région afin « d'éviter d'interdire la vente de dollars sur le marché », a indiqué Reuters, citant des sources bancaires irakiennes. Les établissements bancaires implantés dans cette région autonome doivent confirmer la fermeture de leurs agences avant le 14 novembre.
Une dizaine de banques libanaises se sont implantées en Irak et au Kurdistan irakien ces dernières années, ouvrant soit des agences, soit des bureaux de représentation. Une source liée à l'une d'entre elles a assuré à L'Orient-Le Jour qu'« aucun risque sérieux » ne pesait actuellement sur l'activité des banques étrangères dans cette région ou sur le secteur bancaire irakien en général.

Amendement à venir
« En réalité, la BCI autorise les banques opérant au Kurdistan à poursuivre leurs activités dans cette région au-delà de cette date, mais à condition que ces dernières ne la sollicitent pas pour acheter des dollars », précise encore la source. « Cette décision s'inscrit dans le cadre des tensions entre Bagdad et le Kurdistan irakien, qui a récemment raté son pari d'obtenir l'indépendance. Des négociations sont en cours et la BCI cherche simplement à éviter un siphonnage de ses réserves en attendant de trouver un terrain d'entente », ajoute la source précitée. Elle ajoute que la BCI serait même sur le point d'amender sa décision en décidant d'autoriser les banques à opérer normalement dans la province autonome, à condition qu'elles n'ouvrent pas de nouveaux comptes.
Ce n'est pas la première fois que les tensions entre l'Irak et le Kurdistan irakien impactent le secteur bancaire en Irak. En 2015, les dissensions entre Bagdad et Erbil avaient par exemple poussé la BCI à suspendre ses liens avec ses antennes dans cette région.
P.H.B.


La Banque centrale irakienne (BCI) a demandé aux banques opérant au Kurdistan irakien de suspendre (temporairement) leurs activités dans cette région afin « d'éviter d'interdire la vente de dollars sur le marché », a indiqué Reuters, citant des sources bancaires irakiennes. Les établissements bancaires implantés dans cette région autonome doivent confirmer la fermeture de leurs...

commentaires (0)

Commentaires (0)