Dernières Infos

Arrestation de princes et d'anciens ministres en Arabie saoudite (al-Arabiya)

Arabie saoudite
OLJ
04/11/2017

Alors que des sources indiquaient à L'Orient-Le Jour, samedi en début de soirée, la mise en place, en Arabie saoudite, d'une commission ad hoc chargée d'enquêter sur la corruption dans le secteur public, al-Arabiya english rapportait en soirée l'arrestation d'une dizaine de princes et d'autant d'anciens ministres.

Selon al-Arabiya, la commission anti-corruption est dirigée par le prince héritier Mohammed Ben Salmane.

 

Plus tôt, dans la foulée de l'annonce, samedi midi à Riyad, par le Premier ministre libanais Saad Hariri de sa démission, et suite à l'interception par les forces saoudiennes d'un "missile balistique" provenant du Yémen et visant la capitale saoudienne, L'Orient-Le jour avait appris que le commandant en chef de la marine saoudienne, Abdallah Sultan, a été mis à la retraite et remplacé par Fahd el-Ghufaili. Le ministre chargé de la Garde nationale, Met'ib ben Abdallah, a également été démis de ses fonctions et remplacé par Khaled ben Ayaf. Les deux décisions ont été prises par décret royal.

L'Arabie saoudite a intercepté et détruit samedi un "missile balistique" provenant du Yémen en guerre au nord-est de sa capitale Riyad, a annoncé un média d'État. "Le missile (...) n'a pas fait de blessés ni occasionné de dégâts", a indiqué la chaîne de télévision el-Akhbariya. Il a été détruit près de l'aéroport international King Khaled de Riyad, qui a continué à fonctionner normalement, a-t-elle ajouté.

Les rebelles houthis au Yémen, soutenus par l'Iran, ont revendiqué avoir lancé le missile pour atteindre l'aéroport, selon leur chaîne de télévision al-Massira.

Le Yémen est déchiré par une guerre qui oppose les forces gouvernementales aux rebelles houthis qui se sont emparés en septembre 2014 de la capitale Sanaa et de larges pans de territoire dans le nord du pays.
En mars 2015, le gouvernement du président Abd Rabbo Mansour Hadi a reçu le soutien d'une coalition arabe emmenée par Riyad. Selon l'Organisation mondiale de la santé, le conflit a fait plus de 8.650 morts et quelque 58.600 blessés.

.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants