Rechercher
Rechercher

Dernières Infos

Les réductions d'impôts républicaines, une "énorme erreur", selon Jack Lew

L'ancien secrétaire au Trésor, Jack Lew, a estimé mercredi que ce serait "une énorme erreur" de procéder à des réductions d'impôts que l'économie américaine "ne peut pas s'offrir".

Dans un entretien à la chaîne CNBC, l'ancien chef du Trésor de l'administration Obama s'est alarmé du déficit qu'allait provoquer le projet de réduction d'impôts de l'administration Trump et des républicains.

"Si le résultat est d'augmenter le déficit de 1.000 à 2.000 milliards de dollars" sur dix ans, "cela signifie qu'on passe l'addition à nos enfants et nos petits enfants", a affirmé M. Lew. "Cela veut dire que dans cinq, dix ou vingt ans, on devra réduire les retraites", a-t-il averti.

L'ancien secrétaire au Trésor a aussi contesté les chiffres utilisés par l'administration: "On doit laisser les experts de la Commission mixte sur la taxation et les économistes du Trésor donner des chiffres honnêtes. On ne peut pas baser des coupes d'impôts sur des chiffres qu'on invente".
L'administration Trump assure que les réductions d'impôts, qui prévoient notamment une diminution de l'impôt sur les bénéfices des sociétés de 35% à 20%, vont générer une croissance qui paiera pour cette réduction des recettes.

"Je pense qu'on aura un coup de fouet du fait de ce stimulus macroéconomique à un moment où on n'en a pas besoin", a-t-il poursuivi, rappelant que l'économie était proche du plein emploi "avec une inflation potentielle si ça continue".
"A long terme, si on fait grimper la dette nationale (...) rapidement à hauteur de 100% du Produit intérieur brut (PIB), cela va avoir des conséquences négatives sur les taux d'intérêt à long terme et la stabilité de l'économie", a encore affirmé M. Lew. "Je crains qu'on entraîne une économie qui est très stable vers un risque d'effondrement", a-t-il conclu.

Selon lui, les fortes coupes dans les impôts sur les sociétés vont "entraîner une augmentation des taxes pour la classe moyenne". "Ce sont des faits, si vous réduisez le taux à 20%, vous le payez d'une façon ou d'une autre (...) et ce n'est pas une bonne idée".

L'administration Obama qui était aussi en faveur d'une diminution de l'impôt sur les sociétés plaidait pour une réduction du taux à 26% plutôt que 20%.


L'ancien secrétaire au Trésor, Jack Lew, a estimé mercredi que ce serait "une énorme erreur" de procéder à des réductions d'impôts que l'économie américaine "ne peut pas s'offrir".
Dans un entretien à la chaîne CNBC, l'ancien chef du Trésor de l'administration Obama s'est alarmé du déficit qu'allait provoquer le projet de réduction d'impôts de l'administration Trump et des...