Dernières Infos

Azerbaïdjan, Géorgie et Turquie inaugurent "la plus courte liaison ferroviaire Asie-Europe"

AFP
30/10/2017

L'Azerbaïdjan, la Géorgie et la Turquie ont inauguré lundi une nouvelle voie ferroviaire les reliant et réduisant la durée du transport des marchandises entre la Chine et l'Europe, en contournant la Russie.
La ligne de 826 kilomètres de long va de la capitale azerbaïdjanaise Bakou à la ville de Kars en Turquie en passant par la capitale géorgienne, Tbilissi.

"Il s'agit de la ligne la plus courte et la plus fiable entre l'Asie et l'Europe", a déclaré au cours de la cérémonie d'inauguration à Aliat en Azerbaïdjan le président azerbaïdjanais Ilham Aliev.

Après leur départ de Chine, les trains traversent le Kazakhstan, en Asie centrale, pour être ensuite transportés en ferry à travers la mer Caspienne vers Bakou avant de rejoindre l'Europe occidentale via la Géorgie et la Turquie, au lieu de traverser la Russie.

"L'ouverture de cette ligne est une étape majeure dans l'interconnexion des transports (...) le long de l'ancienne Route de la soie", a commenté l'Union européenne dans un communiqué, faisant référence à l'ancien réseau de routes commerciales entre l'Asie et l'Europe.

Cette liaison ferroviaire, dont la construction a coûté plus d'un milliard d'euros, devrait permettre de transporter chaque année près de cinq millions de tonnes de fret initialement, avant d'atteindre une capacité de 17 millions de tonnes, et jusqu'à un million de passagers.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

25 mai 2000-25 mai 2019 : ce qui reste de la fête de la Libération

Un peu plus de Médéa AZOURI

Et si on faisait tous la grève ?

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants