X

Idées

La psychologie des prédateurs sexuels de superstars

Société
20/10/2017

Le scandale d'agression sexuelle de Harvey Weinstein n'est pas près de s'arrêter. C'est tout le contraire : la police au Royaume-Uni enquête en ce moment sur plusieurs allégations qui impliquent le producteur oscarisé. Bien que Weinstein ait « explicitement nié » les allégations de rapports sexuels non consensuels et qu'aucune arrestation n'ait eu lieu, plus de deux douzaines de femmes, notamment les actrices Angelina Jolie, Gwyneth Paltrow et Rose McGowan, l'ont publiquement accusé de harcèlement. Les allégations s'étendent sur près de 30 ans.
Hollywood a du mal à expliquer comment l'une de ses personnalités les plus célèbres a pu s'en sortir en toute impunité en agissant de la sorte depuis si longtemps. Woody Allen a fourni un indice important. Bien qu'ayant collaboré avec Weinstein sur plusieurs films, il affirme que personne n'a jamais attiré son attention sur des allégations de mauvais traitements. « Et personne ne souhaitait le faire, parce qu'on ne s'intéresse pas à cela, a déclaré Allen à la BBC. « Ce qui vous intéresse, c'est de réaliser votre film. » D'autres personnes qui ont collaboré avec Weinstein au fil des ans ont fait des déclarations similaires.

Narcissisme, psychopathie, machiavélisme
Est-ce l'équivalent à Hollywood du « mur du silence » en matière policière, ou bien y a-t-il quelque chose de plus clinique à l'œuvre ? Une réponse possible se trouve dans les résultats de récentes études en psychologie. Selon des scientifiques aux États-Unis et en Israël, il existe certains traits de personnalité, les « trois composantes obscures » du narcissisme, de la psychopathie et du machiavélisme, qui sont le plus souvent associées à un comportement sexuellement violent.
Une découverte intéressante dans les résultats de cette recherche, publiée en 2016 dans le journal Personality and Individual Differences (La personnalité et les différences individuelles), c'est que les traits de personnalité associés à un penchant au harcèlement peuvent être des « adaptations psychologiques spécialisées » qui permettent aux individus d'exploiter des « niches » dans la société. En d'autres termes, certains prédateurs sexuels pourraient faire carrière dans certains secteurs d'activité spécifiques qui leur permettent d'exploiter les autres. Les chercheurs ont également constaté que la disposition qui motive la réussite d'une personne peut également comprendre certains traits de personnalité qui expliquent sa tendance à exploiter les autres. Les traits nécessaires pour remporter les Academy Awards, par exemple, peuvent être semblables aux traits d'une personne qui recherche un grand nombre de partenaires sexuels et des relations qui nécessitent peu d'engagement.
En ce sens, cette étude suggère que nous ne devrions pas être surpris de retrouver un parallèle semblable dans bien d'autres aspects de la société. Ce n'est pas seulement à Hollywood que les caractéristiques qui font d'une personne une star peuvent faire de la même personne un agresseur. L'étude sur les « trois composantes obscures » a été publiée bien avant les allégations contre Weinstein, mais elle demeure la plus vaste enquête sur la personnalité des harceleurs sexuels. Les chercheurs (basés à Oakland University, à l'Université de Géorgie aux États-Unis et au Sapir Academic College en Israël), ont interrogé plus de 2 500 hommes et femmes en Israël. Les sujets susceptibles d'exploiter les autres ont fait preuve d'un certain nombre de caractéristiques, notamment d'insensibilité, d'un côté désagréable, de duplicité, d'égocentrisme, de manque d'honnêteté ou d'humilité et d'un intérêt excessif pour les talents et les objectifs d'une personne.
Ce dernier trait (également connu sous le nom de narcissisme), est un élément clé des trois composantes obscures. Les narcissiques ont tendance à être convaincus de leur propre magnificence et croient que les autres personnes devraient être flattées d'être dans leur entourage, même si cela implique des avances sexuelles.
Les machiavéliques, quant à eux, pensent que la meilleure façon d'interagir avec les autres est de leur dire ce qu'ils veulent entendre. Leur défaut de manipulation peut les conduire à un cycle de tromperie ininterrompue face à leurs collègues et amis, ce qui peut expliquer pourquoi une personnalité machiavélique peut se livrer à du harcèlement sexuel ou rechercher des rencontres sexuelles à court terme. Ils croient qu'ils sont tout simplement trop rusés pour se faire prendre. Lorsque les agresseurs sont démasqués, ils cherchent souvent à rejeter leur responsabilité. Prétendre souffrir d'un trouble tel que « l'addiction sexuelle » ou suivre un programme de réadaptation dans une clinique de réadaptation pour un « traitement », comme Weinstein vient apparemment de le faire, correspond à une réponse machiavélique classique.


Bulle d'énergie narcissique
Si les allégations se confirment, Weinstein serait un exemple extrême d'agresseur aux « trois composantes obscures ». Mais cette combinaison de traits de caractère n'est pas si rare. En fait, de puissants prédateurs pourraient bien rôder en ce moment même autour de la machine à café. Selon une enquête de 1994 menée sur les employés du gouvernement fédéral des États-Unis, citée dans l'étude sur les « trois composantes obscures », 44 % des femmes et 19 % des hommes parmi les employés ont déclaré avoir été victimes de harcèlement sexuel au travail au cours deux années précédentes.
Comme nous le rappellent les auteurs de l'étude de 2016, le harcèlement sexuel ne consiste pas toujours à essayer d'obtenir des faveurs sexuelles. Mais ce sont plutôt des motivations psychologiques, notamment le besoin d'accroître le sentiment d'estime de soi, l'attrait, ou la masculinité, qui peuvent conduire à des conduites d'abus de pouvoir de la part des prédateurs, lors de rapports visant à dominer ou à rabaisser les autres.
Ce qui peut être particulièrement utile pour comprendre l'affaire Weinstein, quelle qu'en soit l'issue, c'est que Hollywood est bel et bien une bulle d'énergie narcissique. Les psychologues pourraient soutenir que cette caractéristique explique l'aveuglement dont certains ont fait preuve envers les soupçons de comportement pervers de l'un de leurs collègues.
Le harcèlement sexuel est la priorité immédiate dans l'affaire Weinstein, comme il se doit, étant donné la gravité des soupçons de crimes et la détresse infligée aux victimes. Mais pour les psychologues qui cherchent à comprendre l'apparente connexion entre le succès et les maltraitances, l'apparente chute Weinstein n'est que la partie émergée d'un iceberg d'analyse.

© Project Syndicate, 2017.

À la une

Retour au dossier "Idées"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Marionet

Ces 2 psy n'ont pas inventé l'eau tiède. Leur article est un ramassis de généralités et de clichés franchement.

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

CHERCHEZ LA REPONSE DANS LE DESIR DES ACTRICES DE SUCCES ET DE PRESTIGE EN ACCEPTANT OU EN CHERCHANT LE PLUS SOUVENT A SE LAISSER EXPLOITER SEXUELLEMENT PAR LES HOMMES DE LA DECISION QUI PEUVENT LES PROJETER EN STARS...

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Un scrutin à plafond politique limité

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Soutenez notre indépendance!